Quoi de plus impressionnant qu’un rorqual bleu, le plus gros animal vivant? Peut-être de voir cette immense baleine faire une incursion dans le fjord du Saguenay le temps de quelques heures! Pendant ce temps, les rorquals à bosse sont bien présents dans l’estuaire, certains s’adonnant même à des breachs qui sont parfois même un peu effrayants. La vedette Tic Tac Toe était de passage en Gaspésie et des baleines noires amènent une aura de mystère dans le golfe.

Un rorqual bleu dans l’embouchure du Saguenay

Vendredi, le 18 aout dernier, le rorqual bleu Jaw-Breaker était toujours présent dans l’estuaire. D’abord aperçue aux Bergeronnes, cette baleine s’est ensuite dirigée devant les dunes de Tadoussac. Le lendemain, un autre individu, le rorqual bleu Slash, a surpris toute la communauté d’observation des baleines en s’aventurant d’abord devant Baie-Sainte-Catherine avant de s’engouffrer dans le fjord du Saguenay. Son séjour n’aura duré que quelques heures, mais aura donné de quoi jaser pour plusieurs années aux chanceux et chanceuses qui ont pu le voir! Cette aventure n’est d’ailleurs pas sans rappeler d’autres de l’an dernier, lorsque des rorquals à bosse – et même une baleine noire de l’Atlantique Nord! – avaient nagé dans le Saguenay. Des passionnés de longue date se questionnent : serait-ce la première fois qu’un rorqual bleu entre dans le Saguenay? C’est la parfaite occasion  pour dépoussiérer les vieux cartables et les récits d’observation, la réponse sera dévoilée seulement dans les prochaines semaines…  À suivre!

La nourriture est sans doute ce qui a attiré ce géant des mers à suivre ce chemin. Il faut rappeler que les rorquals bleus sont de grands gourmands. Pouvant peser jusqu’à 135 tonnes, le plus gros animal de la planète se nourrit exclusivement de krill et peut en consommer plus de 16 tonnes par jour. Peut-être a-t-il aussi partagé son festin avec le rorqual à bosse H919 qui est entré dans le fjord quelques minutes après? Cette baleine se démarque par sa caudale toute noire, qui rend difficile de savoir dans quelle direction elle se dirige lorsqu’elle plonge!

Tic Tac Toe en Gaspésie!

La vedette de l’estuaire Tic Tac Toe fait un séjour remarqué dans la baie de Gaspé! Cette fidèle de l’estuaire aurait-elle adopté une nouvelle aire d’alimentation? Pas nécessairement, les rorquals à bosse peuvent se montrer très mobiles dans une même saison et être observés à différents endroits dans l’estuaire et le golfe. Tic Tac Toe est facilement reconnaissable grâce au grand « X » visible sur le lobe droit de sa caudale. Elle a été aperçue à plusieurs reprises, et elle était parfois accompagnée d’une baleine plus petite non identifiée.

Plusieurs autres rorquals à bosse étaient présents dans le secteur. On en dénombrait entre un et sept individus selon les jours de la semaine. Une marcheuse a même pu profiter de la faune marine qui était présente au large. « Nous avons étéaccompagnés tout au long du sentier Les Graves (de l’Anse-aux-Sauvages jusqu’au bout du monde) par deux rorquals à bosse. Dos, queues et souffles puissants. À un certain moment, nous étions des dizaines de personnes à les observer et à nous émerveiller. Des moments de grâce, du pur bonheur quoi! Sans compter les phoques gris en concert! »

La météo clémente a donné lieu à de magnifiques journées, avec des observations de deux rorquals communs, de marsouins communs, de dauphins à flancs blancs et de petits rorquals en alimentation. Vers Percé, des baleines à bosse circulaient aussi, sans compter des petits groupes de dauphins à flancs blancs.

Des baleines qui frôlent le ciel

Qu’est-ce qui conduit les baleines à propulser leur corps en entier dans les airs ? Les breachs sont des comportements mystérieux qui sont difficiles à expliquer scientifiquement. Un article a d’ailleurs été publié cette semaine sur Baleines en direct à ce sujet, le breach du rorqual commun : rare et énigmatique.

Dans tous les cas, ces sauts  restent impressionnants à observer! Dans la baie de Tadoussac, un petit rorqual s’en est donné à cœur joie en sautant plus d’une vingtaine de fois. Le rorqual à bosse Queen a aussi eu des séances de breachqui ont permis à des passagers d’un bateau de l’observer d’un peu trop près… Certains d’entre eux ont même eu toute une frousse lorsque ce mammifère géant a sauté juste à côté du bateau.

Même lorsque les baleines restent dans l’eau, leur observation demeure des plus spectaculaires. « Souffle de ce que j’ose croire être un rorqual bleu à la Pointe-à-John, rapporte une passionnée des cétacés. Ça avait l’air d’un gros geyser! »  « Depuis quelques jours, il n’est pas rare de voir le rorqual à bosse Guadeloupe s’alimenter au beau milieu d’un énorme troupeau de phoques gris »écrit le photographe animalier et naturaliste Renaud Pintiaux.  Dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, on dénombre dans la dernière semaine deux rorquals bleus, deux rorquals communs, une multitude de petits rorquals et cinq rorquals à bosse.

Des baleines noires mystérieuses

Un souffle clairement en forme de « V », une absence de nageoire dorsale, tous les indices ont poussé un riverain de Pointe-des-Monts à croire que la baleine qu’il avait devant les yeux était bel et bien une baleine noire de l’Atlantique Nord. Malgré les vagues, il était possible de voir la baleine qui nageait à 4-5 km de la rive. En fouillant dans la carte interactive des détections de baleines noires de l’Atlantique Nord mise en place par Pêches et Océans Canada, il est possible de remarquer qu’un individu avait été identifié dans le secteur un jour plus tôt. Il semble donc que l’identification était peut-être la bonne! Plus à l’est, l’équipe de la Station de recherche des îles Mingans (MICS) rapporte plus de sept baleines noires dans le secteur. Ces grands mammifères n’auront décidément jamais fini de nous surprendre!

Observations de la semaine - 24/8/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Phoques du Groenland, sur la glace comme dans l’eau

Des phoques du Groenland à plusieurs endroits dans le Saint-Laurent et un rorqual commun à Franquelin, voilà ce qui résume…

|Observations de la semaine 29/2/2024

Un rorqual bleu aux Escoumins

Le plus gros des géants aurait fait un détour par les Escoumins! En effet, plusieurs riverains et riveraines auraient eu…

|Observations de la semaine 22/2/2024

Grands souffles au large et phoques sur la glace

Des grands rorquals continuent de souffler devant Franquelin et Godbout, donnant lieu à des observations hivernales toujours extraordinaires. Ailleurs dans…

|Observations de la semaine 15/2/2024