Dauphin à flancs blancs de l’Atlantique

Image dauphin à flancs blanc de l'atlantique
  • Nom anglais espèce

    Atlantic White-Sided Dolphin

  • Nom latin espèce

    Lagenorhynchus acutus

  • Autres noms

    Lagénorhynque à flancs blancs

  • Sous-ordre

    Baleines à dents (odontocètes)

Fiche signalétique

  • Longueur

    2 à 2,7 m

  • Poids

    180 à 230 kg

  • Comportement social

    Très grégaire

  • Longévité

    Environ 30 ans

  • Temps de plongée

    1 à 2 min

  • Observations

    Régulières l’été dans le golfe et occasionnelles dans l’estuaire

  • Distribution mondiale

    Eaux froides de l’Atlantique Nord

  • Population mondiale

    Inconnue, considérée abondante

Description

Non en péril

Vitesse et couleurs pour ces nageurs puissants

La venue des dauphins à nez blanc et à flancs blancs dans le Saint-Laurent ne passe jamais inaperçue. En groupes serrés, ils nagent par bonds successifs à la surface et chevauchent parfois les vagues des navires. Avec leur mouvement de nage si tonique et rapide, ils semblent voler au-dessus de l’eau dans un défilé de couleurs: bleu sombre, noir, gris, blanc et même jaune pour les dauphins à flancs blancs. Deux autres espèces, moins familières de l’eau froide, peuvent croiser les eaux du Saint-Laurent de manière exceptionnelle: le dauphin commun (Delphinus delphis) et le dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba).

Ce qu'il faut savoir

Dans le Saint-Laurent

Les deux espèces visitent régulièrement le golfe du printemps à l’automne, surtout au large de la Basse-Côte-Nord. Le dauphin à flancs blancs, particulièrement abondant, est observé aussi en Gaspésie et s’approche des côtes en été et à l’automne. On estime leur nombre à 12 000 individus dans le golfe. Pour le dauphin à nez blanc, la population du golfe est estimée à 2 600 individus. La présence de ces deux espèces dans l’estuaire est exceptionnelle et généralement de très courte durée.

Migration

Ces dauphins n’effectuent pas de migration saisonnière même si des mouvements entre le nord et le sud sont observés.

Dans le monde

Ces deux espèces vivent dans les eaux tempérées froides de l’Atlantique Nord. Le dauphin à nez blanc est plus nordique, fréquentant les eaux arctiques et subarctiques libres de glace.

En 1991, le dauphin à flancs blancs de l’Atlantique a été évalué et désigné «non en péril» par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Cette espèce est classée comme «préoccupation mineure» sur la liste rouge de l’UICN et n’apparaît pas sur la Liste des espèces menacées du Endangered Species Act étatsunien. Elle ne figure pas non plus sur la Liste des espèces susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables au Québec en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables.

Alimentation

Ils se nourrissent principalement de petits poissons pélagiques, de calmars et parfois de petits crustacés benthiques. Près de la surface, ils montrent des comportements de coopération pour encercler leurs proies et les capturer. En alimentation, ces dauphins sont souvent associés à des rorquals communs et des rorquals à bosse.

En surface

Les dauphins sont des nageurs rapides qui peuvent atteindre une vitesse entre 25 et 45 km/h. Leur mouvement de nage énergique est spectaculaire. Ils viennent respirer à la surface toutes les 10 à 15 s. Ils exécutent des sauts et des pirouettes hors de l’eau et retombent bruyamment sur la surface; pour ces acrobaties aériennes, le dauphin à nez blanc est moins exubérant. Ils peuvent nager dans les vagues d’étrave ou de sillage des bateaux. On les voit même harceler des grandes baleines jusqu’à ce qu’elles accélèrent, créant une vague sur laquelle ils peuvent nager.

En plongée

On sait peu de choses sur leurs habitudes de plongée, mais leurs proies se situent habituellement entre la surface et 100 m de profondeur.

Social

Ces deux espèces grégaires vivent en groupes de 3 à une cinquantaine d’individus, à l’intérieur de grands troupeaux pouvant en contenir plusieurs centaines, voire un ou plusieurs milliers. Les dauphins à flancs blancs peuvent nager de manière très serrée entre eux, quasiment à se toucher. Chez le dauphin à nez blanc, une ségrégation existe parmi les groupes: les juvéniles forment des groupes distincts de ceux des adultes accompagnés des baleineaux.

Vocal

On ne connaît pas le répertoire vocal de ces deux espèces. On suppose que, comme les autres odontocètes, ils émettent des sons de haute fréquence pour se diriger et repérer leurs proies (écholocation) et des sons de plus basse fréquence.

On sait peu de choses sur la reproduction de ces deux espèces. La reproduction a lieu de mai à septembre, avec un pic de mise bas en juin et juillet pour le dauphin à flancs blancs. La période de gestation dure de 10 à 11 mois.