En excursion en mer

Pour ceux qui ont envie de se rendre au milieu de l’estuaire pour voir des baleines, le seul départ à partir de la rive sud du Saint-Laurent est à Rivière-du-Loup. Le secteur couvert par l’excursion se trouve dans l’estuaire du Saint-Laurent, et parfois dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Des distances minimales doivent être respectées entre les embarcations et les baleines.

À partir de la rive

La topographie du Bas-Saint-Laurent fait que les baleines ne peuvent pas s’approcher autant de la rive qu’en Côte-Nord. Les meilleurs postes d’observation pour apercevoir des baleines au Bas-Saint-Laurent se trouvent sur les iles. La société Duvetnor qui allie écotourisme, conservation et éducation vous amène explorer l’ile du Pot à l’Eau-de-vie et l’ile aux Lièvres. Ces secteurs privilégiés pour l’observation des bélugas et de petits rorquals sont accessibles par bateau seulement.

Un peu plus loin à l’est se trouve l’ile Verte. Tous les étés, des petits rorquals, des bélugas et des marsouins communs sont aperçus à quelques mètres du rivage de la pointe ouest de l’ile. En regardant au large à partir du phare de l’ile Verte, vous avez également des chances de repérer des petits rorquals et, si vous êtes chanceux, des rorquals communs.

Le phoque commun est l’emblème du parc national du Bic. De petite taille, ce phoque, présent quasiment à l’année, est facilement observable à partir du rivage. Le phoque gris le rejoint à la mi-juillet. Les phoques aiment se reposer sur les blocs rocheux dans la baie du Bic. Cherchez-les dans le secteur de la Pointe aux Épinettes ou de l’Anse aux Bouleau-Ouest tout dépendamment de l’amplitude de la marée.

En prenant le traversier

Restez à l’affut si vous traversez d’une rive de l’estuaire à l’autre. Que ce soit à partir de Rivière-du-Loup, de Trois-Pistoles ou de Rimouski, vous verrez peut-être des baleines en chemin. Sur la traverse de Rivière-du-Loup–Saint-Siméon, allez rencontrer l’équipe du Réseau d’observation des mammifères marins qui est à bord tout l’été pour vous en apprendre davantage sur les baleines de l’estuaire, particulièrement sur la situation précaire du béluga (aux départs de 14 h 45 de Rivière-du-Loup et de 16 h 30 de Saint-Siméon durant l’été).

Pour en savoir plus sur les mammifères marins 

Si vous n’êtes pas rassasié et que vous voulez en apprendre davantage sur les baleines, allez faire un tour à la Station exploratoire du Saint-Laurent, à Rivière-du-Loup, où vous aurez la chance de voir un squelette de béluga et celui d’un petit rorqual.

Si vous allez faire un tour du côté de l’ile Verte, passez par le Musée du squelette pour vous familiariser avec l’anatomie des baleines et des dauphins.

Magazine

La consanguinité, un problème pour les baleines en voie de disparition ?

Il resterait près de 360 baleines noires de l’Atlantique Nord dans le monde, et probablement moins d'une dizaine de vaquita…

| 26/11/2020

La nage alimentaire des petits rorquals

Lorsqu’ils passent près des côtes, les petits rorquals peuvent nager paresseusement comme fuser et fendre l’eau. Ces jours-ci, les observateurs…

| 26/11/2020

Un dauphin s’échoue aux Îles-de-la-Madeleine et reprend le large

Un dauphin s’est retrouvé en fâcheuse position le 21 novembre dernier, près de Gros-Cap, aux Îles-de-la-Madeleine. Un marcheur avec ses…

| 26/11/2020