Quand appeler le 1 877 722-5346?

  • Si vous voyez une baleine échouée vivante ou morte
  • Si vous voyez une carcasse de baleine ou de phoque
  • Si vous voyez une baleine empêtrée dans du matériel
  • Si vous voyez une baleine ou un phoque blessé sur l’eau ou sur la rive
  • Si vous voyez une baleine ou un phoque être harcelé ou dérangé par des humains
  • Si vous voyez une baleine ou un phoque hors de son secteur habituel

Avant de tenter toute intervention, contactez le 1-877-722-5346. Une intervention mal faite peut entrainer de graves conséquences pour l’animal ou pour vous. Le préposé au Centre d’appels qui vous répondra vous posera des questions pour obtenir des informations sur le cas et tenter d’identifier l’espèce touchée. Il vous demandera de lui envoyer des photos et/vidéos dans la mesure du possible.

À la suite de votre appel, un plan d’action sera établi. Selon la situation, un ou des bénévoles ou membres des équipes mobiles du RQUMM seront envoyés sur place pour documenter ou intervenir. Selon la situation, une opération de sauvetage ou de récupération de la carcasse pourra être organisée. Les spécialistes ont des formations et des permis qui leur permettent d’intervenir de façon sécuritaire pour eux et pour l’animal.

Que fait le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins?

Constitué en 2004, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins regroupe les organismes et institutions au Québec qui interviennent auprès des mammifères marins. Il a pour mandat d’organiser, de coordonner et de mettre en oeuvre des mesures visant à réduire les mortalités accidentelles de mammifères marins, à secourir des mammifères marins en difficulté et à favoriser l’acquisition de connaissances auprès des animaux morts, échoués ou à la dérive, dans les eaux du Saint-Laurent limitrophes du Québec.  Le Réseau peut compter sur l’appui de près de 200 bénévoles.

Le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins gère le Centre d’appels Urgences Mammifères Marins, en fonction en tout temps. Chaque année, Urgences Mammifères Marins reçoit plus de 600 signalements pour des centaines de cas. Selon les cas, les différents partenaires du Réseau interviendront soit en sensibilisant la population, en documentant scientifiquement la situation pour prévenir de nouveaux incidents ou viendront en aide à l’animal.

Depuis leur regroupement en 2004, les partenaires ont confié la coordination du Réseau et de son centre d’appels au Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM).

Suivre les cas dans l'actualité

Découvrez nos chroniques portant sur les cas en cours et les cas récents de mammifères marins en difficulté ou trouvés morts dans la section «Magazine» de ce site. Vous pouvez aussi accéder directement aux articles en cliquant ici.

Les bénévoles

Que fait un bénévole?

Les bénévoles sont appelés à :

  • prendre des photos sur les sites d’échouages
  • mesurer des animaux morts
  • informer et sensibiliser des curieux présents lors d’intervention
  • établir des périmètres de sécurité et faire de l’affichage lorsque nécessaire

Le recrutement des bénévoles se fait au cours de l’hiver.

Vous vivez à proximité du Saint-Laurent? Vous êtes motivés, disponibles et vous souhaitez soutenir la conservation des mammifères marins du Saint-Laurent? Rejoignez les bénévoles qui sont une des plus grandes forces du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins.

Que faut-il pour être bénévole pour Urgences Mammifères Marins?

  • Être motivé et vivre à proximité du Saint-Laurent
  • Avoir une certaine disponibilité et flexibilité dans son horaire
  • Porter un intérêt pour les mammifères marins
  • Posséder un équipement facilitant le travail du centre d’appels: appareil-photo numérique ou téléphone intelligent, accès à Internet, véhicule et téléphone cellulaire (pour les communications sur le terrain et idéalement pour l’envoi rapide de la documentation visuelle)
  • Suivre une formation obligatoire (en ligne, à distance) d’une durée de trois heures
  • Aucune expérience ni formation n’est requise

Comment faire pour devenir bénévole?

Cliquez ici et vous serez redirigé vers la plateforme en ligne de gestion des bénévoles AssoConnect pour y remplir votre fiche personnelle. La description générale du projet ainsi que les conditions détaillées pour devenir bénévole s’y trouvent. Les nouveaux bénévoles sont choisis selon les secteurs à couvrir. Un membre de notre équipe vous contactera.

Merci à tous les bénévoles, actuels et futurs!

Pourquoi venir en aide aux mammifères marins en difficulté?

Les incidents impliquant les mammifères marins contribuent à réduire davantage certaines populations menacées de disparition. Une action concertée, rapide et efficace est le meilleur atout pour assister les mammifères marins en difficulté et pour retirer de chaque incident des données scientifiques qui permettent de mieux gérer ces espèces, et éventuellement favoriser une meilleure cohabitation de l’humain et des mammifères marins dans le Saint-Laurent.

Qui sont les partenaires du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins?

  • Amphibia-Nature
  • Aquarium du Québec
  • Centre d’éducation et de recherche de Sept-Îles (CERSI)
  • Centre québécois de santé des animaux sauvages
  • Espace pour la vie – Biodôme de Montréal
  • Exploramer
  • Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM)
  • Institut national d’écotoxicologie du Saint-Laurent
  • Mériscope
  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
  • Parcs Canada
  • Pêches et Océans Canada
  • Réseau d’observation des mammifères marins (ROMM)
  • Station de recherche des iles Mingan (MICS)

Partenaires financiers

  • Pêches et Océans Canada

Nous joindre

1-877-722-5346 pour les urgences
418 235-4701 pour l’administration

Adresse postale:
108, rue de la Cale-Sèche
Tadoussac (Qc) G0T 2A0
reseau @ gremm.org
Sur Facebook
Découvrez nos chroniques sur Baleines en direct

Notre équipe

Robert Michaud, coordonnateur du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins
Janie Giard, coordonatrice scientifique
Mélissa Tremblay, responsable du Centre d’appels
Anthony François, responsable des équipes d’intervention
Méduline Chailloux, technicienne du RQUMM
Marie-Ève Muller, porte-parole

Magazine

Un jeune phoque gris dans les terres aux Îles-de-la-Madeleine

Quand un jeune phoque gris se retrouve à près d’un kilomètre à l’intérieur des terres aux Îles-de-la-Madeleine, que faire? C’est…

| 5/2/2021

Après analyse complète, on ne connait pas la cause de la mort du rorqual à bosse vu à Montréal

Malgré les analyses des croisements de données de conditions corporelles, de comportements et de la carcasse d’une femelle rorqual à…

| 27/1/2021

Un rare dauphin bleu et blanc découvert à Maliotenam

Le moins que l’on puisse dire est qu’il est peu commun qu’un spécimen de dauphin bleu et blanc se trouve…

| 16/12/2020