Le rorqual à bosse Tic Tac Toe est de retour dans le parc marin depuis le 29 mai. Les images transmises au Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM) montrent un animal sévèrement amaigri. Cette page est consacrée au suivi de sa situation et elle est actualisée à chaque nouveau développement pour fournir les informations le plus rapidement possible.

Tic Tac Toe toujours en mauvaise condition

>>6 juin 2024

Les images captées par drone n’ont pas permis de voir des signes de collision ou d’empêtrement mais confirment que Tic Tac Toe est en mauvaise condition. Les vétérinaires et experts consultés jugent sa condition critique.

Pour l’instant on ignore ce qui a conduit Tic Tac Toe à cet état mais des images de drones prises en septembre 2023 montrent qu’elle était déjà amaigrie en comparaison avec les autres rorquals à bosse présents dans l’estuaire. Sa condition s’est détériorée au cours des derniers mois. On ignore si Tic Tac Toe est en mesure de s’alimenter. On sait toutefois que des animaux dans un état semblable peuvent survivre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Peu de cas de rétablissement ont toutefois été observé. Ces situations sont habituellement irréversibles.

Le sort de Tic Tac Toe dépendra de sa capacité à s’alimenter. La présence d’un bon nombre de grands rorquals dans le parc marin depuis quelques semaines laisse croire que la nourriture est présente. C’est en évitant de déranger Tic Tac Toe que nous pourrons favoriser son rétablissement.

Afin de lui laisser les meilleures chances pour qu’elle se rétablisse, nous rappelons à tous les usagers du PMSSL de rester loin de Tic Tac Toe et de ne pas l’inclure dans les activités d’observations.

 Si vous la voyez ou avez un doute sur son identité, gardez quand même vos distances et contactez immédiatement le RQUMM au 1-877-722-5346. Ne vous approchez pas pour prendre des photos ou des vidéos.

Qu’arrive-t-il à Tic Tac Toe?

À leur retour sur les aires d’alimentation au printemps, les grands rorquals sont souvent amaigris. La condition de Tic Tac Toe est toutefois hors du commun. Les consultations auprès des scientifiques qui travaillent avec des grandes populations de rorquals à bosse confirment que la situation de Tic Tac Toe est extrême. À ce niveau d’émaciation, les vétérinaires estiment que ses chances de survie sont faibles.

Les vols de drone effectués les 1er et 5 juin n’ont pas permis de détecter de signes de collisions ou d’empêtrement qui pourraient expliquer la condition de Tic Tac Toe. Pour l’instant on ignore ce qui a conduit Tic Tac Toe à cet état critique. On ignore également si elle est en mesure de s’alimenter.

On sait toutefois que des animaux dans un état semblable peuvent survivre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Peu de cas de rétablissement ont toutefois été observé. Ces situations sont habituellement irréversibles.

Que pouvons-nous faire?

Le sort de Tic Tac Toe dépendra de sa capacité à s’alimenter. La présence d’un bon nombre de grands rorquals dans le parc marin depuis quelques semaines laisse croire que la nourriture est présente. C’est en évitant de déranger Tic Tac Toe que nous pourrons favoriser son rétablissement.

En vue d’en apprendre un peu plus sur sa situation, une équipe du parc marin, assistée par le RQUMM, fera un suivi hebdomadaire de la condition de Tic Tac Toe. Des observations seront effectuées à distance et à l’aide d’un drone à une altitude qu’on sait ne pas déranger les rorquals. Il a été décidé de ne faire aucun prélèvement ou mesure additionnelle qui nécessiteraient des approches. Les rapports d’observations (à distance) des capitaines et naturalistes seront une contribution précieuse pour suivre la situation.

Les observations hebdomadaires seront résumées dans des bulletins Portrait de baleines Express et nous aiderons à mieux comprendre et mieux protéger Tic Tac Toe.

Petit rappel de l’histoire de Tic Tac Toe

Tic Tac Toe a été observée pour la première fois dans le parc marin en 1999. Elle avait été observée deux ans plutôt dans le golfe, accompagnée de sa mère Quarck, lors de sa toute première migration au nord. Tic Tac Toe a aujourd’hui 27 ans.

Avant l’apparition de Tic Tac Toe dans le parc marin, un seul rorqual à bosse faisait de brèves visites dans l’estuaire. Il s’agit de Siam (H007). Depuis, leur nombre a considérablement augmenté et Tic Tac Toe y a beaucoup contribué. Elle a d’ailleurs été observé avec 6 veaux, dont le premier, Aramis qui a elle aussi eu un veau en 2020. Tic Tac Toe est donc grand-mère.

Urgences Mammifères Marins - 11/6/2024

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Bilan des mortalités de bélugas : la tendance se poursuit pour 2023

La dernière année a été marquée par la récupération de 17 carcasses de bélugas, selon les données rapportées par le…

|Urgences Mammifères Marins 25/4/2024

Les équipes satellites : Renforcer la réponse du RQUMM sur l’immense territoire québécois

Le téléphone d’Urgences mammifères marins (UMM) étant généralement moins occupé en hiver que durant la haute saison, c’est l’occasion idéale…

|Urgences Mammifères Marins 28/3/2024

Un rorqual à bosse observé cet été s’échoue en Gaspésie

Le mercredi 25 octobre, une carcasse de rorqual à bosse s’est échouée à Saint-Maxime-du-Mont-Louis, en Gaspésie. Il s’agissait d’un mâle…

|Urgences Mammifères Marins 30/11/2023