C’est la surprise générale cette semaine lorsque non pas une, mais deux espèces en voie de disparition se sont aventurées dans l’estuaire du Saint-Laurent : une baleine noire de l’Atlantique Nord et deux rorquals bleus. L’étonnement est d’autant plus complet lorsque la baleine noire remonte dans le fjord du Saguenay et que les rorquals bleus sont identifiés comme étant un couple mère-veau.

Des histoires inhabituelles 

Le samedi 6 aout, une baleine noire de l’Atlantique Nord est repérée à l’embouchure du Fjord-du-Saguenay. L’individu remonte ensuite le fjord jusqu’à l’Anse à la Boule avant de regagner l’estuaire en soirée. Quelques observateurs avertis ont même pu la voir de la rive à partir de la Pointe de l’Islet à Tadoussac. La plupart ne tarissent pas d’éloges : «C’était la première fois que je voyais une baleine noire, raconte un passionné des cétacés. On voyait vraiment bien son souffle en forme de «V» explique-t-il. J’ai pu la voir sortir quelques fois, avant qu’elle ne plonge et ce fût vraiment impressionnant. Surtout que c’est tellement rare d’en voir ici!»

Des photos de la baleine ont été envoyées au North Atlantic Right Whale Consortium et même s’il n’est pas possible de le confirmer pour l’instant, il pourrait s’agir d’un veau d’environ 1 an et demi. Les baleines noires de l’Atlantique Nord sont en voie de disparition, avec une population estimée à moins de 350 individus. Après avoir été chassée pendant des centaines d’années, l’espèce est aujourd’hui victime d’empêtrements et de collisions avec des bateaux. Depuis quelques années, les changements climatiques semblent aussi affecter les habitudes de l’espèce. Quatre jours après la première observation, soit le mercredi 10 aout, c’est du côté de la rive sud du Saint-Laurent à l’anse au Persil, entre Rivière-du-Loup et Cacouna, qu’une baleine noire est aperçue. L’analyse des photos permettra de savoir s’il s’agit du même individu que celui qui a été observé plus tôt dans la semaine, ou d’un autre animal.

Pendant ce temps, la présence de deux rorquals bleus est aussi signalée au large du Cap de Bon-Désir, entre Les Bergeronnes et Les Escoumins. Les individus ont été identifiés comme B246, une femelle connue depuis 1991 et surnommée «Jaw-Breaker», et un veau de cette année. Jaw-Breaker fait partie des rorquals bleus qui montrent la queue lorsqu’ils plongent. Elle est reconnaissable par sa nageoire dorsale particulièrement blanche et par le patron de coloration de son dos. Selon Richard Sears, président de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS), il s’agirait de son deuxième veau confirmé, puisqu’elle en aurait eu un il y a 4 ans. En outre, cette paire mère-veau serait la 35e recensée dans le fleuve Saint-Laurent en 44 ans.

Des observations excitantes 

Les observations des autres mammifères marins vont bon train ailleurs dans le Saint-Laurent. Pour l’équipe du MICS, aux îles Mingan, la journée de terrain du 9 aout s’est soldée par l’observation de plusieurs mammifères marins. Ils partagent d’ailleurs leur excitation sur les réseaux sociaux : «Après un début de saison plutôt calme, notre équipe de scientifiques a repéré hier au moins 6 rorquals à bosse, 3 petits rorquals, 2 rorquals communs et notre première bleue de l’année! Alors que certains d’entre nous sont restés à la station aujourd’hui pour traiter les données collectées et accueillir les visiteurs du musée, nous espérons que ceux partis en mers vont faire d’autres belles rencontres.»

Une plaisancière raconte aussi ses observations aux îles Mingan :«petits rorquals, marsouins, phoques communs, phoques gris et presque assurément des dauphins.» En remontant le fleuve, à Sept-Îles, des petits rorquals nagent le long de la côte, lorsque ce ne sont pas des thons qui sautent hors de l’eau, sans compter les phoques gris en pleine chasse. À Franquelin, quelques rorquals à bosse, beaucoup de petits rorquals et de marsouins communs sont observés. À Tadoussac, des rorquals à bosses, des petits rorquals, des phoques, des bélugas et des marsouins communs composent l’amalgame des mammifères marins qui ont été observés pendant la semaine.

Une kayakiste, pagayant sur la rive nord du Saguenay au départ de L’Anse-de-Roche en direction de Baie-Sainte-Catherine, raconte sa rencontre avec des phoques : «on est tombés sur un groupe de 6 phoques communs. Ils étaient en banane sur les rochers. Il y avait aussi un duo de phoques entourés de cormorans qui se faisaient sécher les ailes. Ils étaient intrigués de nous voir, mais on est restés à distance pour ne pas les effrayer. »

En Gaspésie, la présence de dauphins à flancs blancs, de phoques, de marsouins communs, de petits rorquals et de quelques rorquals à bosse est rapportée. Dans la baie de Gaspé, les grandes nageoires pectorales des rorquals à bosse frappent l’eau devant des observateurs émerveillés par cet animal majestueux.

Où sont les baleines cette semaine? La carte des observations

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation. Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Vous souhaitez partager vos observations et contribuer à la science citoyenne? Utilisez l’outil de saisie d’observations de mammifères marins.

Observations de la semaine - 11/8/2022

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Un vent d’automne

Les navigateurs le savent, l’automne, les tempêtes produisent souvent des vents forts, provenant de l’est ou du nord-est. Si certains…

|Observations de la semaine 30/9/2022

Bosses, phoques et bélugas

Cette semaine, un peu partout dans le Saint-Laurent, les rorquals à bosse mènent le bal des observations, accompagnés d’autres espèces…

|Observations de la semaine 23/9/2022

Brouillard sur les flots

La dernière semaine aura été marquée par la présence de brouillard un peu partout sur le Saint-Laurent. Des Iles de…

|Observations de la semaine 15/9/2022