Suivez les chercheurs en mer

  • Le Bleuvet © GREMM
    Le Bleuvet © GREMM
    22 / 06 / 2016 Par Béatrice Riché

    Plusieurs équipes de recherche ont fait leurs premières sorties de la saison dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent ces dernières semaines. Nous vous invitons à suivre ces équipes tout au long de la saison, sur Baleines en direct et via les réseaux sociaux.

    L’équipe de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS) a fait sa première sortie le 10 juin, au large de Cap Gaspé. Basée à Longue-Pointe-de-Mingan en Côte-Nord et fondée en 1979 par Richard Sears, le MICS est un organisme à but non lucratif voué à l’étude écologique des mammifères marins. Le MICS mène des études à long terme sur les rorquals bleus, les rorquals communs, les rorquals à bosse et les petits rorquals. Sa zone de travail s’étend aujourd’hui au-delà du Saint-Laurent, entre autres dans la mer de Cortez en Basse-Californie, dans les eaux de l’Islande et celles des Açores. Vous pouvez suivre le MICS sur Facebook, Twitter et Instagram.

    Bp913 © GREMM

    Bp913 © GREMM

    Les deux assistantes de recherche bénévoles du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) ont commencé le recensement des grands rorquals par photo-identification dans le parc marin du Saguenay—Saint-Laurent. Ce recensement se déroule du 5 juin au 18 septembre à partir des ports d’attache de Tadoussac, des Bergeronnes et des Escoumins. Déjà, sept rorquals communs différents ont été capturés par les appareils photo des assistantes de recherche. Parmi eux, on a reconnu Bp913 et Bp942 (dont les fiches d’identification peuvent être consultées dans le Catalogue des grands rorquals), ainsi que Bp918 et Bp945, deux autres rorquals communs qui étaient présents dans le parc marin l’année dernière. Pour ce qui est des trois animaux restants, il faudra attendre l’automne et un travail plus approfondi au laboratoire pour savoir s’il s’agit d’animaux connus ou non.

    Deux autres projets de recherche — le projet d’étude comportementale des bélugas et le projet de marquage des grands rorquals — débuteront à la fin juin.

    © GREMM

    En mer avec les bélugas © GREMM

    Le projet d’étude comportementale des bélugas est mené par le GREMM. Chaque été, depuis 1985, l’équipe du GREMM passe des centaines d’heures en mer avec les bélugas pour constituer des fiches d’observation des individus « connus ». Les chercheurs étudient les liens entre l’organisation sociale des bélugas et leur utilisation des habitats. Ils cherchent à déterminer la façon dont cette organisation influence leur exposition aux menaces anthropiques afin d’identifier les facteurs qui limitent le rétablissement de leur population. Par la combinaison des données génétiques et des fiches d’observation des individus photo-identifiés, les chercheurs étudient les caractéristiques biologiques fondamentales de la population de bélugas ainsi que l’incidence des caractéristiques génétiques sur la santé des individus, leur mortalité et leur succès de reproduction. Le suivi en mer des bélugas est un des volets du Projet Béluga Saint-Laurent, un programme de recherche multidisciplinaire mené par un consortium de laboratoires de recherche privés et universitaires. Nous vous invitons à suivre, vous aussi, les bélugas tout au long de la saison en lisant les carnets de terrain « Avec les bélugas » qui seront publiés sur Baleines en direct à partir de la fin juin.

    Le projet de marquage des grands rorquals est mené par Pêches et Océans Canada, en partenariat avec le GREMM et Parcs Canada. L’objectif du projet, qui commencera bientôt sa 5e année, est de documenter le régime alimentaire des baleines (où, quand et comment) dans le parc marin. Pour suivre les baleines sous la surface de l’eau, les chercheurs utilisent la télémétrie radio. L’équipe à bord du bateau le Bleuvet approche l’animal, dépose la balise à l’aide d’une perche ou la propulse à l’aide d’une arbalète. La balise « colle » sur le dos de l’animal à l’aide d’une ventouse. La balise se détache seule en moins de 24 h, elle flotte et est récupérée pour télécharger les données et la réutiliser pour un autre suivi. Simultanément à ces suivis télémétriques, l’équipe de Parcs Canada réalise des recensements acoustiques de proies à bord de L’Alliance. Vous pouvez consulter les progrès de la 4e saison du projet de marquage des grands rorquals et vous pourrez suivre la 5e saison sur Baleines en direct cet été!

    Équipe du Bleuvet en marquage © GREMM

    L’équipe du Bleuvet en marquage © GREMM

    Un projet de recherche sur les cris de contact entre les mères bélugas et leur veau — qui fait suite à un projet pilote réalisé l’automne dernier — mené par la chercheuse Valeria Vergara du Vancouver Aquarium, en collaboration avec l’équipe du GREMM, débutera vers la mi-juillet.

    De plus, en septembre, pour une 4e année consécutive, les bélugas passeront des tests de grossesse afin de déterminer si la proportion de femelles bélugas qui attendent un petit est comparable à celle attendue chez une population en santé. Ce projet est mené par Véronique Lesage du ministère Pêche et Océans Canada, en collaboration avec le GREMM, Saint Mary’s University en Nouvelle-Écosse et Harbor Branch Oceanographic Institute, Florida Atlantic University.