Une vaste étude menée sur 15 ans dresse une carte précise de la répartition estivale des rorquals bleus. Ils sont beaucoup moins dispersés que l’on croyait, et les navires passent à travers leurs secteurs de concentration.

Pour les rorquals bleus (Balaenoptera musculus) de l’est du Pacifique Nord, en voie de disparition, les collisions avec les navires représentent une menace. Cette population estimée à 2 500 individus se remet lentement d’une chasse intensive, et chaque mortalité représente un frein à son rétablissement. Dans les eaux côtières de la Californie, où le trafic est très dense, les voies maritimes et les secteurs fréquentés par les rorquals bleus se superposent.

Des chercheurs états-uniens proposent des modifications au tracé des corridors de navigation. Les résultats de leur étude, publiée dans la revue PLoSOne le 23 juillet dernier, reposent sur des données récoltées pendant 15 ans. De 1993 à 2008, ils ont équipé 171 rorquals bleus de balises satellitaires pour suivre leurs déplacements. Avec cet investissement énorme et sans précédent pour ce type de suivi sur les grands cétacés, ils ont été en mesure de documenter de manière précise la majorité des patrons de déplacements des individus de cette espèce dans les eaux côtières de cette région. Selon les années et les conditions météorologiques et océanographiques liées à El Niño et El Niña, les scientifiques ont repéré les fidélités des individus à un site d’alimentation, mais aussi la variabilité de la fréquentation.

Les rorquals bleus beaucoup moins dispersés que l’on pensait

Les rorquals bleus se concentrent l’été, de juillet à octobre, dans deux secteurs: dans l’archipel des îles Farallon, à 30 milles marins au large de San Francisco, et autour des îles se situant près de la côte, en face de la ville de Santa Barbara (au nord de Los Angeles), ces deux régions étant des sanctuaires pour les espèces marines et d’oiseaux. Ils reviennent chaque année s’alimenter de krill dans ces zones où les remontées d’eaux froides favorisent une forte production de zooplancton. Les auteurs de l’étude estiment qu’une des voies maritimes passant entre les îles et Santa Barbara pourrait être déplacée vers le sud des îles afin que les navires ne traversent pas cette zone de forte concentration de rorquals bleus et les risques de collision soient réduits.

Des études antérieures, basées sur des suivis visuels, avaient conclu que les rorquals bleus étaient plutôt dispersés. Or, cette présente étude établit le contraire : les rorquals bleus se concentrent là où la nourriture s’agrège. Et ces zones de prédilection pour ces géants de mer sont beaucoup plus denses et sectorisées que l’on pensait.

Les scientifiques, les acteurs de la conservation de l’espèce et les gestionnaires du trafic maritime, ainsi que d’autres parties concernées, doivent se rencontre à l’automne pour discuter de ces nouvelles données et d’un éventuel détournement de voies maritimes.

  • Région A : les îles en face de Santa Barbara : voie maritime et zones de concentration des rorquals bleus. Région B : au large de San Francisco.

Irvine LM, Mate BR, Winsor MH, Palacios DM, Bograd SJ, et al. (2014) Spatial and Temporal Occurrence of Blue Whales off the U.S. West Coast, with Implications for Management. PLoS ONE 9(7): e102959. doi:10.1371/journal.pone.0102959

Sources

Sur le site de PLoSOne (en anglais seulement):

Spatial and Temporal Occurrence of Blue Whales off the U.S. West Coast, with Implications for Management

En savoir plus

Sur le site du National Geographic (en anglais seulement):

Blue Whale « Hot Spots » Overlap With Shipping Lanes, Raising Threats

Sur le site Ecologist (en anglais seulement):

To save blue whales, move California shipping lanes

Sur le site de Baleines en direct:

Consultation publique sur le bruit marin: exprimez-vous!

Le ministère des Pêches et des Océans du Canada organise une consultation publique relative à l’impact des bruits dans les…

|Actualité 20/10/2020

Hybride rorqual commun-rorqual bleu: un nouvel enjeu pour la conservation ?

L’existence des hybrides issus du croisement entre les deux plus gros animaux du monde — soit le rorqual commun et…

|Actualité 28/9/2020

Semaine de la culture scientifique: la biodiversité à célébrer!

Avez-vous pris récemment quelques minutes pour observer un coin de verdure dans votre quartier? Si vous tentiez de compter les…

|Actualité 22/9/2020