Comment font les baleineaux pour suivre leur mère?

  • Un rorqual commun et son veau nagent ensemble.
    La communication et des techniques de natation sont essentielles pour permettre au rorqual commun et à son veau de nager ensemble. © René Roy
    15 / 01 / 2019 Par Jeanne Picher-Labrie - / / /

    Après sa naissance, un baleineau reste en compagnie de sa mère pour au minimum la durée de l’allaitement qui varie de quelques mois à quelques années, selon l’espèce. Puisque les veaux se nourrissent uniquement de lait maternel au début de leur vie, suivre le groupe permet d’assurer leur survie. De plus, au bout de quelques mois de vie, plusieurs espèces entament une migration. Il est donc essentiel pour un baleineau d’apprendre à nager et à communiquer avec sa mère.

    Nager en tandem

    Le baleineau doit pouvoir nager aux côtés de sa mère à la même vitesse qu’elle. Une baleine accompagnée d’un jeune a tendance à diminuer sa vitesse de croisière. Par ailleurs, le baleineau utilise une technique de nage dite «en échelon» qui augmente sa vitesse. Pour ce faire, il se positionne près de la nageoire dorsale de l’adulte. Il profite ainsi du mouvement de l’eau induit par la mère, ce qui facilite sa nage en diminuant la résistance de l’eau à laquelle il est exposé. C’est un peu le même principe utilisé par les oies qui adopteront une formation en V pour diminuer la résistance de l’air et économiser de l’énergie.

    La nage en échelon est pratiquée jusqu’à ce que le développement moteur du jeune soit suffisant. Une autre stratégie sera alors utilisée : la nage en position du nourrisson, qui a été observée chez les delphinidés. En se positionnant sous sa mère, un veau améliore moins son hydrodynamisme qu’avec la nage en échelon, mais il est davantage protégé des prédateurs, comme des épaulards ou des requins. Fait surprenant : un baleineau a avantage à se positionner à la droite plutôt qu’à la gauche de sa mère lors des déplacements pour augmenter ses chances de survie!

    Apprendre à parler

    Pendant ses premiers mois de vie, un baleineau apprend à communiquer avec ses congénères, ce qui lui permet de ne pas s’éloigner du groupe. Les bélugas et autres baleines à dents communiquent surtout avec des hautes fréquences, mais les nouveau-nés ne produisent que des sons de basses fréquences. Ils devront donc développer leur répertoire vocal par imitation des adultes. Un nouveau-né qui s’éloigne de sa mère peut utiliser un «appel de contact» pour se faire repérer. Ce cri complexe, composé d’une série de sons, est maitrisé par les bélugas en un à deux ans. Chez les cachalots, il existe un appel spécifique à une mère et à son veau qui leur permet de s’identifier mutuellement. On pense que les cris de contacts des bélugas seraient aussi propres à une mère et son jeune. Les moyens de communication sont multiples et varient d’une espèce à l’autre, d’un groupe à l’autre et même d’un individu à l’autre, ce qui ne facilite pas les recherches sur le sujet. L’utilisation des cris de contacts pour identifier précisément un individu pourrait enrichir notre compréhension de la communication entre une baleine et son veau.

    En savoir plus

    La communication chez les baleines

    La natation chez les baleines

    Sources

    (2011) Noren, S. R. and E. F. Edwards. Infant position in mother-calf dolphin pairs: formation locomotion with hydrodynamic benefits. (États-Unis). Marine Ecology Progress Series 424 : 229-236.

     


    Jeanne Picher-Labrie a rejoint l’équipe de Baleines en direct en 2019 en tant que stagiaire en rédaction. Étudiante au baccalauréat en biologie, elle est depuis toujours émerveillée par la nature. Elle en apprend chaque jour un peu plus sur les mammifères marins du Saint-Laurent et souhaite partager sa fascination grâce à la vulgarisation scientifique.