Dans le Saint-Laurent, la semaine a été riche en observations magiques et en émouvantes retrouvailles: le retour de Siam dans l’estuaire, les allées et venues de Tic Tac Toe, ou encore la découverte d’un baleineau rorqual bleu dans l’archipel de Mingan. Chaque rencontre avec un cétacé est une expérience unique, mais certaines le sont encore plus.

Cédille roule sa bosse dans le parc marin

Lundi 16 aout, au large des Bergeronnes, un bateau de croisière approche un groupe de trois rorquals à bosse. Au moment de plonger, les queues se lèvent une à une dans les airs, révélant des dessins uniques en noir et blanc, véritables cartes d’identité. Une naturaliste photographie les nageoires caudales et reste perplexe. La dernière ne lui dit rien. Visiblement, c’est une nouvelle arrivée dans le parc marin, et elle semble accompagnée de son veau. Heureusement, grâce au travail de longue haleine des scientifiques qui répertorient depuis des décennies les baleines observées, l’identité de cette baleine est rapidement dévoilée. Il s’agit de Cédille, une baleine à bosse connue dans le golfe du Saint-Laurent depuis 1988! Elle en est à son 6e baleineau, une véritable matriarche. Fait étonnant: en 33 ans, elle n’avait jamais été observée jusqu’ici dans l’estuaire, privilégiant généralement les eaux du golfe.

Le lendemain, un autre bateau de croisière approche lui aussi un groupe de trois rorquals à bosse, cette fois au large des Escoumins. Le naturaliste à bord repère avec enthousiasme une vedette locale, l’immense Tic Tac Toe, toujours accompagnée de son veau. La baleine a été vue à plusieurs reprises, tantôt dans le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent, tantôt au large de Godbout, mais semble très mobile, disparaissant des zones d’observations pendant plusieurs semaines. Surprise: son escorte du moment est Siam! Ce mâle rorqual à bosse a été photographié pour la première fois dans les eaux de Tadoussac en 1981. À l’époque, il est le seul rorqual à bosse à s’aventurer dans l’estuaire, lieu d’alimentation privilégié des rorquals communs et des rorquals bleus. Pour les capitaines, rencontrer ces deux individus mythiques en interaction est à la fois excitant et émouvant.

La dernière rencontre marquante de la semaine dans le parc marin, c’est ce signalement de rorquals bleus à cinq milles nautiques au large des Escoumins: «Deux bleues dont une qui montre la caudale, souligne un observateur. Elles nagent à un mille de distance, et font des plongées de 10-12 minutes». On peut donc officiellement annoncer le début de la saison bleue dans l’estuaire!

Des bébés qui comptent

Lundi toujours, mais à des centaines de kilomètres de là, l’équipe du MICS sillonne le Saint-Laurent, entre Longue-Pointe-de-Mingan et l’ile d’Anticosti quand elle tombe face à face avec deux géantes… dont l’une est bien plus petite que l’autre! Il s’agit de la baleine bleue B540, accompagnée d’un veau de l’année. Quelle joie de témoigner d’une naissance au sein de cette espèce extrêmement vulnérable ! L’équipe rencontre également une paire composée d’une femelle rorqual commun et de son veau, ce qui porte à deux les veaux communs observés dans l’archipel cette année.

Chez les bélugas, la saison des naissances bat son plein. Mardi, une centaine de bélugas passe devant Cacouna en direction de l’ile aux Lièvres. Le groupe compte de très nombreux bleuvets. Le lendemain, un « gros party » de bélugas blancs et gris est observé en alimentation à Rivière-du-Loup. «Il y en a tous les jours un petit peu, mais ce matin, ils étaient bien une trentaine», souligne une observatrice.

Dans le Saguenay aussi, les déplacements de bélugas sont presque quotidiens. Une naturaliste basée au centre d’interprétation de Pointe-Noire se confie: «J’ai officiellement observé mon premier veau de l’année! Il était minuscule, j’ai même vu les plis fœtaux. On voyait sa belle petite tête sortir de l’eau avec son œil et son « sourire » typique des bélugas».

Chaque rencontre est unique...

…et les baleines ont ce don de nous transmettre une pointe de magie, quelle que soit leur espèce ou leur cote de popularité. À l’image de ces deux marsouins communs qui ont surpris une habitante de Saint-Irénée dimanche, ou de ce rorqual commun nageant juste devant le quai de Baie-des-Sables à 6h du matin, cadeau aux lève-tôt. Ou encore ce témoignage: «J’étais assise sur les rochers au quai des Remorqueurs à Sept-Îles devant l’ile Grande Basque quand tout à coup, à environ 50 pieds de moi, un petit rorqual a surgi devant moi. Wow, quelle surprise!».

Du mouvement aux portes de l'estuaire et au cap Gaspé

Après une semaine de pure folie au large de Godbout et de Pointe-des-Monts, où les riverains ont signalé des regroupements de dizaines de grands rorquals, le calme est retombé. «Samedi soir, on avait un spectacle hallucinant: des coups de queue, de pectorales, des breach!, raconte le propriétaire d’un chalet. Depuis hier, on n’aperçoit plus de grands souffles au large, par contre on a eu au moins une vingtaine de petits rorquals qui sont entrés dans la baie pour s’alimenter.»

Près de Sept-Îles, un navigateur dénombre en une sortie quatre rorquals communs, quelques rorquals à bosse, de nombreux petits rorquals et une multitude de marsouins. Enfin, à l’entrée de la baie de Gaspé, un observateur rapporte ce mercredi matin le passage d’un banc de 50 à 100 dauphins à flancs blancs. Quelques heures plus tard, un bateau d’excursion se retrouve au cœur d’un groupe de sept ou huit baleines à bosse. En fin de semaine, une baleine bleue a même été aperçue au large du cap Gaspé. «Petits rorquals et marsouins sont aussi très présents, mais pas de communs depuis une bonne semaine», déclare notre observateur.

L'info bonus : un breach de rorqual commun

Le 28 juillet, l’équipe de recherche du GREMM était à bord du BpJAM, sur la route du retour, lorsqu’elle se fait surprendre par une vision «hors du commun»: un rorqual commun (on parle bien du deuxième plus gros animal que la terre ait jamais porté!) s’élance dans les airs dans un breach monumental. Surprise, l’équipe ne pense pas avoir été assez rapide pour l’attraper en plein vol, et pourtant… voici la photo qui vient d’être extraite de l’appareil. Impressionnant, non ?

© Simon Villeneuve
© Simon Villeneuve
© Simon Villeneuve
© Manon Côté
© Manon Côté
© Manon Côté
© Manon Côté
© Simon Villeneuve
© Aurélie Villeneuve
© Simon Villeneuve

Où sont les baleines cette semaine? La carte des observations

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation.  Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Observations de la semaine - 19/8/2021

Laure Marandet

Laure Marandet est rédactrice pour le GREMM depuis l'hiver 2020. Persuadée que la conservation des espèces passe par une meilleure connaissance du grand public, elle pratique avec passion la vulgarisation scientifique depuis plus de 15 ans. Ses armes: une double formation de biologiste et de journaliste, une insatiable curiosité, un amour d'enfant pour le monde animal, et la patience nécessaire pour ciseler des textes à la fois clairs et précis.

Articles recommandés

Les saisons filent sur le Saint-Laurent

Le froid s’installe graduellement sur le Québec. Le vent du Nord souffle, annonçant la saison automnale et, avec elle, une…

|Observations de la semaine 16/9/2021

L’effervescence des cachalots!

Le 5 septembre 2021, dimanche de la longue fin de semaine de la fête du Travail, l’ambiance battait son plein…

|Observations de la semaine 9/9/2021

Une question d’identité

Un narval qui évolue parmi les bélugas, des rorquals à bosse sans matricule et des petits rorquals en quête de…

|Observations de la semaine 2/9/2021