La première carcasse de baleine noire de l’Atlantique Nord de l’année 2020 est repérée par survol aérien le 25 juin, dérivant au large du New Jersey, États-Unis. Quelques jours plus tard, elle est identifiée comme étant celle d’un jeune veau mâle, né cet hiver de la baleine #3560. Ainsi, sur 10 baleineaux nés cette année au sein de cette espèce extrêmement fragile, il s’agirait déjà du deuxième veau victime d’une collision.

Deux accidents en quelques mois de vie

Âgée seulement de sept mois, la jeune baleine noire de l’Atlantique Nord retrouvée la semaine dernière a vraisemblablement été tuée par une collision avec un navire. Pire: l’examen de la carcasse a révélé deux accidents, à quelques semaines d’intervalle.

Le baleineau présentait ainsi plusieurs blessures d’hélices sur la tête, la poitrine et le dos. « D’après les preuves de guérison observées, ces blessures dataient probablement de plusieurs semaines, mais étaient suffisamment graves pour avoir considérablement affaibli la baleine », écrivent les spécialistes du département des pêches de l’agence océanique et atmosphérique des États-Unis (NOAA pour National Oceanic and Atmospheric Agency) dans un communiqué.

« La deuxième collision avec un navire a entrainé une série de blessures dues aux hélices du moteur […]. L’évaluation de ces blessures suggère qu’elles ont été infligées peu de temps avant la mort de l’animal et qu’elles sont probablement la cause de la mort », poursuit le communiqué.

La paire mère-veau avait été observée au mois de mars dans le Golfe du Mexique, une vision inhabituelle dans la région, car les baleines noires de l’Atlantique Nord mettent généralement bas dans les eaux océaniques au large de la Floride ou de la Géorgie, aux États-Unis. Des cas de harcèlement avaient alors été signalés sur la mère #3560 et son petit. « Ce type d’exposition précoce aux bateaux peut avoir habitué le veau à la présence de navires, ce qui peut avoir contribué à sa mort», souligne l’organisme de régulation étasunien.

Pas de nouvelles de Derecha et de son veau blessé

Ce décès fait tristement suite à un premier incident rapporté en tout début d’année. Le 8 janvier, au large de la Géorgie, la baleine noire #2360 surnommée « Derecha » est repérée avec son nouveau-né qui est sévèrement blessé. La double entaille formant deux « S » parallèles pointe vers une collision avec une hélice. Le baleineau est vivant, mais les biologistes s’inquiètent sur sa capacité à se nourrir, car la blessure a largement endommagé sa bouche.

Suite à une forte mobilisation des équipes d’intervention locales, des antibiotiques sont administrés à distance. Malgré tout, le pronostic vital reste faible, et la paire mère-veau n’a pas été revue depuis.

Triste décompte

Ce n’est donc non pas un, mais probablement déjà deux veaux, qui sont décédés cette année, sur seulement 10 naissances recensées cette année pour l’espèce. Une nouvelle terrible pour tous les organismes de protection : avec une population de moins de 400 individus comprenant moins d’une centaine de femelles reproductrices, la baleine noire de l’Atlantique Nord est dans une situation critique.

Depuis 2017, on a dénombré une vingtaine de naissances. Le décompte des carcasses s’élève désormais, lui, à 32.

Actualité - 2/7/2020

Laure Marandet

Laure Marandet est rédactrice pour le GREMM depuis l'hiver 2020. Persuadée que la conservation des espèces passe par une meilleure connaissance du grand public, elle pratique avec passion la vulgarisation scientifique depuis plus de 15 ans. Ses armes: une double formation de biologiste et de journaliste, une insatiable curiosité, un amour d'enfant pour le monde animal, et la patience nécessaire pour ciseler des textes à la fois clairs et précis.

Articles recommandés

Concours bulles de science : À vos crayons pour la biodiversité!

Cette année encore, Sciences pour tous organise le concours de bandes dessinées Bulles de science dans le cadre de la…

|Actualité 2/8/2020

Ouverture du Centre d’interprétation des mammifères marins agrandi!

Après des mois de travaux, un chantier interrompu par les mesures de lutte à la propagation de la COVID-19 et…

|Actualité 30/7/2020

La recherche dans le Saint-Laurent au ralenti cet été

En temps normal, les spécialistes des baleines du Saint-Laurent auraient déjà commencé leurs recherches depuis un bon moment. Cependant, la…

|Actualité 27/7/2020