Peut-on observer des baleines dans les Caraïbes?

  • © Charlottea (Own work) / Wikimedia Commons
    16 / 12 / 2015 Par Marie-Sophie Giroux - /

    L’observation des baleines dans les Caraïbes est une activité en croissance. Ces eaux chaudes sont bien connues pour les grands rassemblements des rorquals à bosse à l’hiver; les géants s’y reproduisent et donnent naissance, subsistant sur leurs réserves de graisse. La République dominicaine, principalement dans la baie de Samaná, offre justement plusieurs départs pour aller à la rencontre de ces baleines, de janvier à avril. L’île de Porto Rico se trouve aussi en plein cœur de leur route migratoire.

    La Dominique, île montagneuse entourée de fosses marines, est un lieu idéal pour la reproduction et la mise bas des cachalots. Une partie de cette population, femelles et jeunes, y reste même à l’année. On y rencontre aussi des cachalots nains et pygmés, des baleines à bec, des rorquals à bosse et plusieurs espèces de dauphins, dont des globicéphales et des faux orques. C’est le plus important site d’observation de baleines dans l’Est des Caraïbes.

    Pour d’autres pays, comme la Grenade, la Martinique, Saint-Lucie, etc., cette activité est encore émergente.

    D’autres nouvelles du Sud:

    Une scientifique de l’ISMER sur la route des baleines aux Caraïbes

    Dans quel coin du monde vont se réfugier les rorquals à bosse l’hiver et l’été

    Maintenant, cap sur la Guadeloupe

    Migration d’observateurs vers le Sud