Des visiteurs nordiques ont été repérés la fin de semaine dernière dans les régions de la Gaspésie et de Bellechasse, en amont de l’estuaire. Il s’agissait dans l’un des cas, d’un phoque à capuchon et dans l’autre cas, un phoque du Groenland, tous deux des animaux de taille adulte.

Les observateurs ont d’abord cru qu’ils étaient en difficulté, du fait qu’ils se trouvaient loin de la ligne de marée, hors de l’eau, sans donner l’impression de vouloir y retourner. Le phoque du Groenland était pour sa part allongé sur l’une de ses nageoires, ce qui a fait croire au marcheur matinal qu’il était blessé et donc incapable de se mouvoir.

Il a fallu moins d’une heure avant que ces migrateurs regagnent le Saint-Laurent. Ce sont des curieux qui ont malheureusement fait fuir le phoque à capuchon.

Voici quelques rappels, si vous voyez un phoque sur la rive :

  • Ne l’approchez pas!
  • Ne tentez pas de l’effaroucher ou de le repousser à l’eau, il a besoin de repos.
  • Avant de le signaler comme un animal blessé ou en difficulté, observez-le à distance (au moins 50 m) afin de voir s’il y a des blessures apparentes, voire du sang.
  • De voir un phoque sur la plage est normal : il peut parfois greloter pour générer de la chaleur et s’éloigner loin de la ligne de marée en se déplaçant (maladroitement!) pour éviter d’être emporté par l’eau, le temps de se reposer.
  • Si le phoque grogne à la vue d’un humain, c’est signe qu’il est alerte et réagit à votre présence. Voyez-le comme un rappel qu’il faut s’éloigner de lui.
  • Gardez vos chiens en laisse. Ce sont des animaux sauvages qui peuvent mordre et transmettre des maladies.

Des gens s’attroupent autour du phoque? Le phoque est présent depuis plus d’un cycle de marée? Le phoque ne réagit pas à l’approche des humains?

Appelez au 1-877-7baleine. Des équipes de bénévoles pourront se déplacer pour documenter la situation, poser des affiches informatives ou sensibiliser les curieux aux comportements à adopter.

Visionnez le comportement de phoques se reposant sur la plage :

Pour en savoir plus

Urgences Mammifères Marins - 16/11/2017

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Pourquoi signaler une carcasse?

C’est simple: en signalant une carcasse au Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM), vous contribuez à la conservation…

|Urgences Mammifères Marins 20/7/2020

Un jeune phoque barbu à Laval

Un jeune phoque de l’espèce phoque barbu est observé du 23 juin au 28 juin à Laval, à la marina…

|Urgences Mammifères Marins 25/6/2020

Dans les coulisses du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins

Que se passe-t-il de l’autre côté de la ligne pendant et après le signalement d’un cas au Centre d’appels du…

|Urgences Mammifères Marins 23/6/2020