Le téléphone d’Urgences mammifères marins (UMM) étant généralement moins occupé en hiver que durant la haute saison, c’est l’occasion idéale pour faire de la formation! En janvier dernier, Méduline Chailloux, technicienne pour UMM, quitte Tadoussac pour séjourner aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie afin de poursuivre la formation des toutes nouvelles équipes satellites du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM).

Cette formation permet à ces équipes créées en 2023 d’intervenir auprès de mammifères marins en difficulté ou morts sur leur territoire. S’ajoutant aux équipes mobiles du RQUMM basées à Tadoussac et Rimouski, le développement des équipes satellites permet d’accroitre la réponse aux incidents impliquant cétacés et pinnipèdes. Cela incite ainsi à promouvoir la collecte de données et la documentation des mammifères marins sur le territoire québécois!

Pourquoi instaurer de nouvelles équipes?

Le Québec représente un vaste territoire à couvrir pour le RQUMM : impossible d’être partout en même temps! C’est pourquoi, depuis 2012, le RQUMM développe un important réseau de bénévoles pour l’aider à répondre à l’ensemble des cas de mammifères marins en détresse et de carcasses échouées ou à la dérive.

Grand·es passionné·es des cétacés, professionnel·les ou retraité·es généreux·ses de leur temps, les bénévoles sont souvent les premiers sur les lieux des incidents impliquant un mammifère marin. Ils et elles constituent une grande aide aux équipes mobiles d’intervention et au RQUMM grâce à leur répartition le long des côtes maritimes québécoises.

Les deux équipes mobiles situées sur la rive Nord et la rive Sud de l’estuaire sont quant à elles composées de technicien·nes. Elles se chargent des cas nécessitant un niveau d’expertise supérieur – par exemple, la relocalisation d’un phoque égaré ou le transport d’une carcasse de baleine à bosse. Bien qu’ayant l’aide des bénévoles, ces équipes de professionnels ne peuvent pas se déplacer sur l’ensemble du territoire québécois. C’est là que les équipes satellites entrent en jeu!

Qui sont les équipes satellites?

Les équipes satellites ont été choisies pour leur grand intérêt pour la conservation du Saint-Laurent, mais également pour leurs connaissances sur le territoire qu’elles occupent.  Deux des trois équipes se composent de Comités ZIP (zone d’intervention prioritaire). Ces comités sont des organismes à but non lucratif visant la protection des milieux côtiers du fleuve Saint-Laurent avec un volet important de sensibilisation. Les deux Comités ZIP formant les équipes satellites sont celui des Îles-de-la-Madeleine ainsi que celui de la Gaspésie.

C’est auprès des membres de ces comités que Méduline Chailloux a passé une semaine en janvier dernier. L’objectif de son séjour était de les outiller le mieux possible à faire face aux différents cas auxquels les équipes mobiles ne peuvent malheureusement pas répondre directement en raison de la distance. La technicienne d’UMM a donc pu enseigner les connaissances sur les mammifères marins du Saint-Laurent requises pour opérer en tant qu’équipe satellite.

Une bénévole de la première heure située sur l’Île d’Anticosti agit comme la troisième équipe satellite lors de situations plus complexes. Connaissant l’ile comme le fond de sa poche, elle couvre à elle seule toute l’Île d’Anticosti ! Cependant, étant seule, sa capacité d’intervention est plus limitée que ses équipes sœurs des Îles-de-la-Madeleine et de la Gaspésie, et elle se cantonne principalement à effectuer des échantillonnages approfondis. Son aide reste essentielle étant donné l’enjeu de la grande distance séparant l’Île d’Anticosti des équipes mobiles!

Que font les équipes satellites?

Les équipes satellites offrent une grande aide complémentaire aux équipes mobiles. Elles s’occupent majoritairement des cas de carcasses échouées sur leur territoire. Grâce au support du Programme d’intervention mammifères marins du Ministère de Pêche et Océans, Urgences mammifères marins a pu acquérir le matériel nécessaire pour équiper et former les équipes satellites afin d’effectuer la documentation, l’échantillonnage et la récupération des carcasses. Ce matériel sert également à la réponse auprès de mammifères marins vivants en détresse. Les réponses concertées, partout sur le territoire québécois, permettent une meilleure vue d’ensemble des échouages et des incidents impliquant un mammifère marin, offrant aux gestionnaires et aux scientifiques, des données précieuses sur les populations de cétacés et pinnipèdes.

Chaque intervention est unique, complexe et représente un travail de logistique important sur un territoire immense. La lourdeur des carcasses est également à ne pas sous-estimer durant les opérations! En bon état, plus de 70 carcasses de mammifères marins par année seront envoyées à la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de Saint-Hyacinthe, partenaire du RQUMM, pour y être étudiés. Pour ce qui est des cas de mammifères marins échoués, mais toujours en vie, les équipes satellites se déplacent pour soutenir les équipes mobiles.

Le développement de ces équipes et de leur autonomie favorisera une réponse concertée à l’échelle de tout le territoire. Cela se traduira par une capacité d’intervention et une collecte de données continue pour faire progresser le travail de conservation auprès des mammifères marins, en particulier des espèces en péril.

Urgences Mammifères Marins - 28/3/2024

Océane Denis

Océane Denis est stagiaire en rédaction pour Baleines en direct à l’hiver 2024. Grande amoureuse de la nature et des animaux, elle souhaite partager ses passions à travers l’écriture. Océane est à sa deuxième année de baccalauréat en études de l’environnement à l’Université de Sherbrooke.

Articles recommandés

Un rorqual à bosse observé cet été s’échoue en Gaspésie

Le mercredi 25 octobre, une carcasse de rorqual à bosse s’est échouée à Saint-Maxime-du-Mont-Louis, en Gaspésie. Il s’agissait d’un mâle…

|Urgences Mammifères Marins 30/11/2023

Un cachalot échoué sur la Côte-Nord

Le 6 novembre dernier, volant au-dessus du golfe, à quinze kilomètres de la Baie-Johan-Beetz, un pilote d’hélicoptère remarque une masse…

|Urgences Mammifères Marins 23/11/2023

Bonnes pratiques à adopter en présence d’un phoque

Bien qu’ils soient des mammifères marins, les pinnipèdes accomplissent plusieurs activités essentielles à leur survie hors de l’eau et ce,…

|Urgences Mammifères Marins 5/7/2023