Le 20 novembre 2014, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et député de Viau, M. David Heurtel, adoptait DL0206, un béluga du Saint‐Laurent. Aujourd’hui, M. Heurtel demande à des jeunes de première secondaire de l’école Louis-Joseph-Papineau de Montréal de trouver un nom à son protégé.

DL0206 est un des 19 bélugas qui ont trouvé un parrain depuis la relance de la campagne Adoptez un Béluga l’automne dernier. Ceux‐ci s’ajoutent aux 122 autres bélugas adoptés dans la première campagne lancée en 1988. Les parrains de la première vague ont permis de soutenir un programme de recherche à long terme visant à mieux comprendre pour mieux protéger les bélugas du Saint‐ Laurent. Or les bélugas ont encore besoin d’aide. Leur population est en déclin et leur statut est passé de «menacé» à «en voie de disparition».

Un geste doublement important pour les bélugas et pour le Saint‐Laurent

Par cette adoption, nous souhaitons soutenir l’avancement de la science entourant la protection de la biodiversité et des milieux naturels », déclarait M. Heurtel au moment de l’adoption en novembre dernier. En invitant des élèves de Saint‐Michel à nommer le béluga qu’il a choisi de parrainer, le ministre double la portée de son geste. «Nous souhaitons tisser des liens entre les bélugas et chacune des écoles du Québec», rêve Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM et coordonnateur du Projet Béluga Saint‐Laurent. M. Michaud rappelle que «comme les élèves d’une classe, comme les citoyens d’une ville, tous les bélugas qui habitent le Saint‐Laurent ont une histoire particulière et c’est en connaissant leurs histoires que nous pourrons mieux les protéger et mieux partager le Saint‐Laurent avec eux».

À l’instar du concours lancé aujourd’hui auprès des élèves de première secondaire de l’école Louis-Joseph-Papineau, le concours Notre Béluga s’appelle… invite, d’ici le 17 avril 2015, les élèves de toutes les écoles primaires du Québec à trouver un nom aux dix bélugas adoptés par une quarantaine de municipalités riveraines du Saint‐Laurent. L’Aquarium du Québec a, pour sa part, reçu plus de 1676 propositions de ces jeunes visiteurs au cours de la semaine de relâche pour nommer le béluga DL1396 qu’il a adopté il y a quelques mois. DL1396 s’appelle dorénavant Aquabelle.

Actualité - 27/3/2015

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Consultation publique sur le bruit marin: exprimez-vous!

Le ministère des Pêches et des Océans du Canada organise une consultation publique relative à l’impact des bruits dans les…

|Actualité 20/10/2020

Hybride rorqual commun-rorqual bleu: un nouvel enjeu pour la conservation ?

L’existence des hybrides issus du croisement entre les deux plus gros animaux du monde — soit le rorqual commun et…

|Actualité 28/9/2020

Semaine de la culture scientifique: la biodiversité à célébrer!

Avez-vous pris récemment quelques minutes pour observer un coin de verdure dans votre quartier? Si vous tentiez de compter les…

|Actualité 22/9/2020