Des petits rorquals morts et empêtrés

  • Petit rorqual échoué à Havre-Saint-Pierre © MICS/David Gaspar
    Petit rorqual échoué à Havre-Saint-Pierre © MICS/David Gaspar
    09 / 07 / 2016 Par Josiane Cabana
    Petit rorqual échoué à l'île Madame, 27 juin 2016 © Léo Caron

    Petit rorqual échoué à l’île Madame, 27 juin 2016 © Léo Caron

    Depuis le 27 juin dernier, ce sont trois cas de petits rorquals qui ont été traités à Urgences Mammifères Marins. On se souviendra du cas du jeune petit rorqual qui avait été trouvé échoué mort à Saint-Nicolas près de Québec le 1er mai dernier. Un autre petit rorqual a été signalé aussi dans le région fluviale le 27 juin dernier, cette fois à l’île Madame, une petit île privée devant Saint-François, la municipalité qui couvre la pointe est de l’île d’Orléans. La baleine de petite taille, soit d’un peu moins de 5 m, a été découverte sur les rives en état de décomposition avancée dans un secteur pratiquement inaccessible. L’équipe du ministère Pêches et Océans (MPO) s’est déplacée pour récupérer des échantillons des fanons ainsi qu’un carré de peau, de gras et de muscles. L’intervention a été complexe comme la carcasse se trouvait dans la zone des marées. Elle a été laissée sur place comme elle ne représentait pas une nuisance pour les citoyens, étant dans un secteur isolé de l’île.

    Petit rorqual échoué à Havre-Saint-Pierre, 30 juin 2016 © Josiane Côté

    Petit rorqual échoué à Havre-Saint-Pierre, 30 juin 2016 © Josiane Côté

    Quelque trois jours plus tard, le 30 juin, un signalement a été fait par des marcheurs dans la région de Havre-Saint-Pierre qui sont tombés sur la carcasse d’un petit rorqual échouée sur un platier rocheux dans le secteur de Ruisseau Rouge. Cette fois, l’équipe du MPO a demandé la collaboration de la Station de recherche des îles Mingan (MICS) pour la récolte d’échantillons. L’équipe s’est rendue sur les lieux le lendemain et a confirmé les informations fournies préalablement par les bénévoles d’Urgences Mammifères Marins, soit qu’il s’agissait d’une femelle de 7,3 m. L’équipe du MICS a récolté les fanons et un échantillon sur le flanc puis a procédé à une analyse sommaire du contenu stomacal de la baleine en plus de porter une attention particulière à l’utérus de la femelle. Les chercheurs y ont découvert un fœtus d’une trentaine de centimètres. Les petits rorquals donnent naissance de novembre à mars après une gestion d’environ 10 mois.

    Un pêcheur de la région de Forestville sur la Côte-Nord a eu quant à lui une mauvaise surprise le matin du 7 juillet alors qu’un petit rorqual s’était pris plus tôt dans les cordages reliant deux cages à bourgots. Rapidement, le pêcheur a coupé les cordes afin de libérer la baleine et récupérer son gréement intact. Le petit rorqual a été vu s’éloignant avec un reste de corde verte d’environ 15 mètres possiblement au travers de sa bouche. Un avis de vigilance a été lancé aux navigateurs sillonnant le secteur ainsi qu’aux agents des pêches, mentionnant l’importance de signaler rapidement toute observation de cette baleine au 1-877-7baleine (1-877-722-5346). Le petit rorqual portait aussi quelques blessures fraîches sur le dos, près de la nageoire dorsale.

    Pour en savoir plus

    Sur Baleines en direct :

    Que se passe t-il quand la carcasse d’une baleine est trouvée et que pouvons-nous en tirer?

    Dans les médias :

    Un rorqual échoué sur la plage à Havre-Saint-Pierre (Journal de Québec, 4 juillet 2016)

    Une carcasse de rorqual retrouvée à Havre-Saint-Pierre (TVA Nouvelles, 4 juillet 2016)

    Carcasse de petit rorqual découverte à Havre-St-Pierre, entrevue avec Josiane Cabana d’Urgences Mammifères Marins (CILE Havre-Saint-Pierre, 5 juillet 2016)

    Un petit rorqual s’échoue près de Québec (TVA Nouvelles, 3 mai 2016)

    Un petit rorqual échoué sur les berges du Saint-Laurent à Lévis (Radio-Canada, 3 mai 2016)

    Une carcasse de petit rorqual a été retrouvée sur la grève dans le secteur Saint-Nicolas -Josiane Cabana, porte-parole du Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins en entrevue à l’émission Montréal Maintenant avec Paul Houde (98,5 FM, 3 mai 2016)