Pas facile de réussir une biopsie quand le vent est de la partie!

Lors de cette deuxième semaine du programme de biopsies intensives avec les bélugas, nous avons passé 16 h avec eux. L’automne se fait sentir: les heures d’ensoleillement sont plus courtes et le froid est mordant sur l’eau! Les forts vents du sud-ouest nous empêchent de travailler dans l’estuaire une grande partie de la semaine et nous contraignent à nous réfugier dans le fjord du Saguenay, mais le matin du 18 septembre, les conditions sont meilleures. Voici le résumé de cette journée.

Il est tôt le matin. On décide de tenter notre chance dans l’estuaire et on s’aventure derrière la batture aux Alouettes à Baie-Sainte-Catherine. Les conditions ne sont pas encourageantes, mais on essaie. En plus des vagues, la brume limite notre champ de vision, mais on cherche les bélugas, on cherche… et on trouve. Ils sont à 100 m de nous et on les voit à peine. Il y a là une trentaine d’animaux en deux groupes serrés et dynamiques.

À 9 h 22, soit 20 minutes seulement après le début du contact, premier tir… raté! Le vent est déjà levé et modifie la trajectoire du dard. On se replace et on se rapproche d’un autre groupe. Il est 9 h 34, deuxième tir! Cette fois-ci, la biopsie est réussie. Tout le monde sur le bateau se remet en place, pas de temps à perdre, les animaux sont en groupes serrés et directionnels, c’est l’idéal pour ce genre de travail, il faut en profiter. Un autre groupe sort juste à côté de nous, tout le monde est prêt, les bélugas sont à bonne distance, un autre tir! Il est 9 h 36 et nous voilà maintenant avec deux biopsies réussies en l’espace de deux minutes. Cependant notre chance s’arrête là: le vent augmente et fait rater les deux tirs suivants. On arrête le contact avec deux biopsies en poche, ce qui n’est pas trop mal et, une fois de plus, on retourne dans le fjord du Saguenay!


Cliquez sur la carte pour naviguez avec le Bleuvet et découvrez les meilleurs moments de la semaine!

IDENTIFICATION DE LA SEMAINE

Yogi – adoptée en 1988 par Bell Canada,
Pure Laine – adoptée en 2014 par Cynthia Fish,
DL0030 – en adoption collective,
Annakpok – adoptée en 2014 par Canada Steamship Lines,
Céline – adoptée en 1997 par Leslie B. Durst,
Neige – adopté en 2014 par les Municipalités riveraines du Saint-Laurent,
DL0269– en adoption,
DL0248– en adoption,

et DL9001 (Néo).

La liste complète des bélugas identifiés nécessite un travail d’appariement minutieux qui sera poursuivi après la saison de terrain.

BLV120820_1123Le Bleuvet est le bateau de recherche du GREMM et de l’Institut national d’écotoxicologie du Saint-Laurent dédié au programme de recherche sur les bélugas du Saint-Laurent. Son équipe dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM est composée de Michel Moisan, Tim Perrero et Simon Moisan.

Carnet de terrain - 9/10/2015

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Avec les grands rorquals… les nouvelles mamans et le reculons!

Par Timothée Perrero Quel plaisir d’aller à la rencontre des grands rorquals! Cette semaine, nous avons croisé deux rorquals bleus,…

|Carnet de terrain 28/7/2020

Retrouver des rorquals bleus bien connus

Même quand je ne suis pas sur l’eau, mes amis m’envoient des photos des baleines qu’ils croisent lorsqu’ils naviguent au…

|Carnet de terrain 23/7/2020

Avec les bélugas… et le début de saison 2020

La saison de recherche sur l’eau du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) a commencé cette…

|Carnet de terrain 9/7/2020