Les bénévoles sont nos yeux et nos bras sur le terrain. En plus d’aider la communauté scientifique à acquérir des connaissances primordiales à la conservation des mammifères marins, les bénévoles collaborent activement à la sensibilisation et à l’éducation du public sur l’histoire de vie de ces animaux marins, parfois difficile à comprendre.

Présentement, nous avons un nombre suffisant de bénévoles dans les grandes villes, toutefois nous manquons de bénévoles dans certaines régions du Québec.

Vous êtes motivé.es, disponibles et vous vivez à proximité de ces secteurs ? :

  • Entre Godbout et Port-Cartier
  • Entre Les Escoumins et Baie-Comeau
  • Entre Sainte-Anne-des-Monts et Grande-Vallée
  • Entre Paspébiac et Percé

Le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM) vous invite à rejoindre la centaine de bénévoles qui compose l’une des plus grandes forces de notre organisation.

Que faut-il pour être bénévole du Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins?

  • Avoir une certaine disponibilité et flexibilité dans son horaire
  • Porter un intérêt pour les mammifères marins
  • Posséder un équipement facilitant le travail du centre d’appels: appareil photo numérique ou téléphone intelligent, accès à Internet, véhicule et téléphone cellulaire (pour les communications sur le terrain et idéalement pour l’envoi rapide de la documentation visuelle)
  • Suivre une formation obligatoire (en ligne, à distance) d’une durée de trois heures
  • Aucune expérience ni formation n’est requise

Que fait un bénévole?

Les bénévoles sont appelés à :

  • prendre des photos sur les sites d’échouages
  • mesurer des animaux morts
  • informer et sensibiliser des curieux présents lors d’intervention
  • établir des périmètres de sécurité et faire de l’affichage pour des cas en cours.

Pour vous inscrire

Cliquez sur « Je m’engage » et remplissez tous les champs demandés dans le formulaire.

Le financement permet de recruter et d’outiller 15 nouveaux bénévoles. La sélection s’effectuera selon le secteur. Ce projet a été rendu possible grâce au Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril du gouvernement du Canada. Pour officialiser votre implication, vous devrez participer à une formation à distance, offerte gratuitement.  

Si vous êtes sélectionné.e, nous vous contacterons pour vous offrir les dates de formation. Les sujets abordés seront les divers cas rencontrés, les principes d’intervention, les types d’actions à poser sur le terrain et l’identification des mammifères marins du Saint-Laurent. Suite à la formation, vous recevrez une trousse complète d’intervention fournie par le Réseau.

Merci de votre implication et nous serons heureux de vous compter parmi nous!

Urgences Mammifères Marins - 17/3/2022

Mélissa Tremblay

Mélissa Tremblay travaille au GREMM depuis 2012. Elle a commencé comme naturaliste au Centre d’interprétation des mammifères marins, et son intérêt pour la science l’a menée à devenir assistante de recherche pour le GREMM et répondante au Centre d’appels d’Urgences Mammifères Marins. Depuis mai 2018, elle est responsable du Centre d’appels.

Articles recommandés

Grippe aviaire : un premier cas chez les cétacés au Québec

En septembre dernier, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins reçoit un signalement concernant une carcasse de dauphin à…

|Urgences Mammifères Marins 30/11/2022

Un rorqual à bosse empêtré dans l’estuaire : une grande mobilisation

Lundi dernier, le 12 septembre, le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit un appel : un rorqual à…

|Urgences Mammifères Marins 16/9/2022

Le phoque commun du Saint-Laurent touché par la grippe aviaire

En juin dernier, le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM) a reçu un nombre anormalement élevé de signalements…

|Urgences Mammifères Marins 2/8/2022