Ce lundi, le photographe animalier Renaud Pintiaux s’installe sur la rive du cap de Bon-Désir, caméra à la main. Bravant le froid, il guette l’horizon… et n’est pas déçu! Suite à une longue et attentive observation, son regard se pose sur un rorqual à bosse. «Après trois heures d’affût (et de bonheur!), je le repère», raconte-t-il. Il s’agit du premier de la saison à arriver dans l’estuaire. Après quelques respirations, et quelques clichés, la baleine plonge sans toutefois montrer sa caudale.

Malgré cela, en scrutant plus tard ses images de la journée, le photographe reconnait la nageoire dorsale de ce rorqual, qu’il a vu pour la première fois en décembre 2021! Cet individu est d’ailleurs une addition récente au catalogue du GREMM, puisqu’il n’a été vu pour la première fois en nos eaux qu’à la fin de l’été dernier. Il n’a donc pas encore reçu de numéro d’identification.

Du mouvement aux Escoumins

Après avoir aperçu ce rorqual à bosse, Renaud Pintiaux se dirige en direction des Bergeronnes, où il aperçoit un petit rorqual furtif. Un peu plus tard, au quai de la traverse des Escoumins, il en repère un autre, de même qu’une dizaine de bélugas. Parmi eux se trouve DL0098, dit «Cumulus», un vieux béluga mâle qui serait né avant 1968! «On le voit toujours dans l’estuaire en début de saison», nous confie Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM.

Et l’intrépide photographe n’est pas le seul à avoir vu des bélugas dans le coin! Le 6 avril, une riveraine a aussi eu le plaisir d’ observer des dos blancs près de la rive. Des capitaines de navire en ont repéré eux aussi quotidiennement, à proximité de la station des Pilotes des Escoumins, et signalent aussi un petit rorqual ce mercredi. De plus, un béluga a été observé nageant entre Matane et Baie-Comeau. Le 13 avril, un petit rorqual se trouvait au quai du traversier aux Escoumins et, le lendemain, deux autres ont fait leur chemin jusqu’au à proximité du belvédère d’Essipit.

Des phoques et des souffles

Un observateur basé à Franquelin rapporte que deux petits rorquals sont passés près de la rive ce mardi. Un rorqual commun y a aussi été vu. Non loin de là, à Gallix, une enthousiaste des mammifères marins a plutôt posé les yeux sur une petite tête de phoque en scrutant les vagues, à la recherche de mammifères marins. «Il était assez loin, mais la forme de sa tête me faisait penser à celle d’un phoque commun», explique-t-elle. À Port-Cartier, le phoque barbu aperçu la semaine dernière profite toujours des derniers gros glaçons pour se prélasser au soleil.

Les loups marins ont aussi été très présents en Gaspésie cette semaine! Face à Penouille, sur le sable de Sandy Beach, se trouvait un groupe de plusieurs centaines de phoques au repos. Des phoques gris se sont aventurés près de la pointe Saint-Pierre, alors que du côté de la baie de Saint-Yvon, ce sont des phoques communs et un rorqual commun qui se sont fait remarquer. Face à cette observation excitante, une riveraine s’est emballée. «C’est ma première baleine de l’année. J’ai trébuché en allant chercher mes jumelles à la hâte, un peu comme dans les films de comédie!», raconte-t-elle. Une observation soulignée par les souffles repérés quotidiennement au large de Percé et qui, avec cette tendance, seront de plus en plus nombreux dans les semaines à suivre!

Vous avez vu un phoque ou une baleine?

Partagez avec nous votre observation et vos photos en nous écrivant à [email protected] ou sur notre page Facebook.

Observations de la semaine - 14/4/2022

Elisabeth Guillet Beaulieu

Elisabeth Guillet-Beaulieu a rejoint le GREMM en tant que rédactrice scientifique au début de l'automne 2021. Depuis toujours, elle est animée par un amour inépuisable de la biologie marine et des milieux aquatiques, amour qui se manifeste aujourd'hui dans la poursuite d'une carrière scientifique. Détentrice d'un baccalauréat en sciences biologiques, cette enthousiaste de l'environnement et de la conservation des milieux naturels a rejoint l'équipe de Baleines en direct dans l'espoir de partager sa passion contagieuse des mammifères marins tout en achevant sa maîtrise en environnement et développement durable.

Articles recommandés

Un vent d’automne

Les navigateurs le savent, l’automne, les tempêtes produisent souvent des vents forts, provenant de l’est ou du nord-est. Si certains…

|Observations de la semaine 30/9/2022

Bosses, phoques et bélugas

Cette semaine, un peu partout dans le Saint-Laurent, les rorquals à bosse mènent le bal des observations, accompagnés d’autres espèces…

|Observations de la semaine 23/9/2022

Brouillard sur les flots

La dernière semaine aura été marquée par la présence de brouillard un peu partout sur le Saint-Laurent. Des Iles de…

|Observations de la semaine 15/9/2022