Elle avait été repérée la veille, dérivant au large de Saint-André-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent. La marée haute dans la nuit l’a vraisemblablement poussée vers le rivage, où elle s’est échouée. Cette femelle de près de 4 mètres s’est retrouvée allongée dans un marais de spartine au cœur de la Réserve nationale de faune des îles de l’estuaire. La carcasse était intacte, bien que les oiseaux l’aient picossée, et ne dégageait aucune odeur, ce qui fait d’elle une candidate pour la Faculté de médicine vétérinaire (FMV) de l’Université de Montréal. Seulement deux carcasses de bélugas étaient suffisamment fraîches pour faire l’objet d’une nécropsie cette année.

Rapidement, Carl Guimont (INESL/FILMAR) s’est rendu sur les lieux et a constaté ce qu’il craignait: l’environnement n’était pas du tout propice à la récupération de la baleine avec la machinerie lourde. Plus encore, les véhicules ne peuvent se déplacer sur ce territoire protégé qui abrite plusieurs colonies d’oiseaux marins et qui est soumis à diverses menaces, notamment le dérangement par les activités humaines et les risques de déversements accidentels.

Homme d’expérience, Monsieur Guimont a dû faire preuve de débouillardise et tirer la carcasse hors du marais, une manœuvre qui a nécessité près de trois heures de travail et plus de 350 mètres de corde, qu’il a rembobinés lentement, mais sûrement.

La dixième carcasse de béluga de l’année est maintenant en direction de la FMV à Saint-Hyacinthe où l’équipe de Stéphane Lair procèdera dès demain à sa nécropsie afin d’en étudier les possibles causes de mortalité.

Pour en savoir plus

Les bélugas subissent les effets de l’activité humaine

Urgences Mammifères Marins - 9/9/2014

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Pourquoi ne pas toucher à une carcasse de mammifère marin?

Par Marie-Maude Rondeau Avez-vous déjà entendu parler de Valleau, le cachalot dont la carcasse s’est échouée à L’Anse-à-Valleau en 2003?…

|Urgences Mammifères Marins 4/11/2021

Deux baleines à bec s’échouent vivantes dans la baie des Chaleurs

Jeudi 30 septembre, le Réseau québecois d'urgence pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit un signalement pour deux baleines échouées vivantes…

|Urgences Mammifères Marins 7/10/2021

Que faire face à un phoque blessé?

Alors que vous vous promenez sur les rives du Saint-Laurent, vous tombez nez à nez avec un phoque. Jusque-là, rien…

|Urgences Mammifères Marins 11/8/2021