Bonne nouvelle! Aramis, fille de la célèbre rorqual à bosse Tic Tac Toe, a récemment donné naissance à son tout premier baleineau documenté. La paire a été aperçue en mars au large des iles Turques et Caïques, aussi appelées Turks et Caïcos.

Cette naissance implique des individus bien connus de l’équipe de la Station de recherche des iles Mingan, responsable du catalogue de photo-identification des rorquals à bosse du Saint-Laurent, du GREMM et des observateurs. La grand-mère, Tic Tac Toe, est la fille de Quartz. Plus jeune, Tic Tac Toe s’est démarquée par son exubérance: elle impressionnait les croisiéristes par ses sauts et ses coups de queue. Maintenant âgée de 23 ans, elle semble s’être assagie, mais elle continue d’impressionner grâce à ses acrobaties occasionnelles.

Lorsque Tic Tac Toe et Aramis ont été aperçues ensemble dans l’estuaire pour la première fois en 2007, elles ont suscité une vive réaction. Si les rorquals à bosses peuvent parfois être observés avec leur petit dans le Saint-Laurent, il s’agissait d’une première dans ce secteur. Le duo semble s’être pris d’affection pour le parc marin et y revient presque chaque année, ensemble ou séparé.

Aramis et son baleineau viendront peut-être visiter l’aire d’alimentation estivale qu’est le Saint-Laurent. Il s’agirait alors du deuxième baleineau de quatrième génération à fréquenter le secteur! À l’été 2019, le baleineau de Hockey formait la quatrième génération de la lignée de Pseudo, devenue arrière-arrière-grand-mère.

Que faisaient les deux baleines au large des iles Turques et Caïques?

Les rorquals à bosse de l’Atlantique Nord mettent bas durant l’hiver dans les Caraïbes. Les femelles et leur nouveau-né migrent ensuite vers leur aire d’alimentation estivale, comme le Saint-Laurent, au printemps.

Grâce à des photographies sous-marines prises par les chercheurs du Marine and Coastal Ecology Research Center (MCERC), Aramis et son petit ont pu être identifiés. L’équipe de la Station de recherche des iles Mingan a pu confirmer l’identification.

Selon les premières analyses des données d’observation dans la région des iles Turques et Caïques, les chercheurs du MCERC constatent que les rorquals à bosse transitent par leurs eaux sans y rester. La migration d’Aramis et de son petit est donc probablement commencée!

Actualité - 26/3/2020

Gabrielle Morin

Gabrielle Morin s’est jointe à l’équipe de Baleines en direct à l’hiver 2020 en tant que stagiaire. Étudiante en littérature, elle s’implique dans le milieu littéraire de la ville de Québec et écrit à temps perdu. Son amour des baleines est né sur les berges de l’estuaire du Saint-Laurent et l’a poursuivie jusqu’à Lévis. Depuis, elle le nourrit grâce à la lecture d’ouvrages scientifiques et à des expéditions estivales. Elle croit que sa passion de la littérature et des mammifères marins naissent d’une même volonté: capturer, et surtout partager son émerveillement.

Articles recommandés

Nager dans un fleuve de polluants: les bélugas seraient quatre fois plus contaminés que les petits rorquals

À quel point les bélugas du Saint-Laurent sont-ils contaminés? C’est la question que se posait Antoine Simond lors de son…

|Actualité 21/9/2020

Vers de nouvelles aires marines protégées dans le Saint-Laurent

Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, a annoncé par voie de communiqué…

|Actualité 17/9/2020
DL dents

Que mangent les bélugas
du Saint-Laurent ?

Cela peut paraitre étonnant, mais jusqu'à il y a quelques mois, le régime alimentaire du béluga du Saint-Laurent était très…

|Actualité 1/9/2020