Le 18 mars 2015, au Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac, il est l’heure de dîner pour les employés.

À l’embouchure du Saguenay, on cherche les souffles et les dos blancs des bélugas. Notre regard tombe sur une tête curieuse: un phoque commun arpente les abords du CIMM. Il fait surface ici et là dans les trous d’eau. Son nom anglais, Harbor Seal, fait référence à sa présence régulière dans les baies et les anses. Le béluga et le phoque commun sont les deux seuls mammifères marins résidants du Saint-Laurent.

Actualité - 23/3/2015

Marie-Sophie Giroux

Marie-Sophie Giroux s’est jointe au GREMM en 2005 et y a travaillé jusqu’en 2018. Elle détient un baccalauréat en biologie marine et un diplôme en Éco-conseil. Chef naturaliste, elle supervise et coordonne l’équipe qui travaille au Centre d’interprétation des mammifères marins et rédige pour Baleines en direct et Portrait de baleines. Aux visiteurs du CIMM ou aux lecteurs, elle adore « raconter des histoires de baleines ».

Articles recommandés

Des bélugas dans l'eau

Les changements climatiques nuisent au rétablissement des bélugas

Malgré la fin, en 1979, de la chasse commerciale ayant décimé les bélugas du Saint-Laurent, et la mise en place…

|Actualité 2/6/2022

Une baleine noire en difficulté dans le golfe du Saint-Laurent

Depuis plus d’une semaine, Pêches et Océans Canada (MPO) s’efforce de localiser une baleine noire de l’Atlantique Nord qui a…

|Actualité 26/5/2022

15 baleineaux porteurs d’espoir pour les baleines noires

De novembre à avril, les baleines noires de l’Atlantique Nord donnent naissance à leurs baleineaux dans les eaux chaudes de…

|Actualité 30/3/2022