Pétrole dans le golfe du Saint-Laurent: les gouvernements avancent vers une cogestion de la filière

  • © GREMM
    30 / 10 / 2014 Par Christine Gilliet – Mots et Marées -

    Le gouvernement provincial du Québec et le gouvernement fédéral devraient déposer dans quelques mois leurs projets de lois miroirs pour encadrer l’exploration pétrolière dans la portion québécoise du golfe. Cette nouvelle étape inquiète le public, les scientifiques et les organismes environnementaux qui pointent les risques liés à l’implantation de cette nouvelle industrie et à des déversements dans le Saint-Laurent pour lesquels les connaissances font défaut.

    Cette nouvelle intervient alors que l’attention des médias et du public se porte depuis quelques mois sur les activités pétrolières qui se mettent en place ou tentent de se mettre en place dans le reste du Saint-Laurent, dans l’estuaire et dans la section fluviale: les premiers forages pour le projet de construction d’un port pétrolier à Cacouna menaçant l’habitat essentiel du béluga, et la circulation récemment autorisée de navires super pétroliers exportant le pétrole des sables bitumeux de l’Alberta vers les États-Unis.

    Les deux paliers de gouvernement, le gouvernement fédéral et celui du Québec, comptent déposer dans les prochains mois un projet de loi miroir, à Ottawa et à Québec, destiné à encadrer l’exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent dans la perspective d’exploiter cette énergie fossile à partir d’une plateforme pétrolière, tel que prévu pour la structure géologique potentielle Old Harry. Cette annonce, faite par le premier ministre du Canada, Stephen Harper, le 14 octobre 2014 à Sept-Îles, révèle qu’une étape importante est sur le point d’être franchie dans la gestion commune de la filière des hydrocarbures dans le golfe. Le contenu du projet de loi a nécessité plus de trois ans de négociations entre Ottawa et Québec.

    Selon la Coalition Saint-Laurent, ces lois miroirs ouvriront en grand la porte à cette exploration dans la portion québécoise du golfe alors qu’elle est toujours gelée sous l’effet d’un moratoire et que l’évaluation environnementale stratégique (EES 2) ne rendra ses conclusions qu’à la fin de 2015. La loi miroir déposée par le gouvernement québécois sera ainsi calquée sur celle du gouvernement fédéral. La Coalition Saint-Laurent réitère ses vives préoccupations envers les écosystèmes du golfe, fragiles et complexes, partagés par les cinq provinces côtières. Elle réclame du gouvernement du Québec qu’il intègre dans son propre projet de loi les plus hauts standards en matière de protection de l’environnement et qu’il prenne ses responsabilités sans se soumettre aux normes fédérales sans cesse revues à la baisse dans ce domaine. Selon elle, un moratoire sur l’ensemble du golfe et un vaste examen public sont nécessaires ainsi que sa gestion intégrée exercée par les cinq provinces.

    Comment atteindre les plus hauts standards en protection de l’environnement quand les connaissances scientifiques indépendantes manquent pour évaluer les possibles impacts liés à un déversement de pétrole dans cette petite mer semi-fermée animée de nombreux courants et recouverte de glace en hiver? Pour combler ces lacunes, des chercheurs océanographes de l’Institut des sciences de la mer à Rimouski (ISMER) ont effectué une étude de simulation numérique de la dispersion d’un colorant à la surface de l’eau à partir du site Old Harry, puis en relâchant trois bouées sur le terrain en partenariat avec l’équipe de réalisation de l’émission Découverte d’Ici Radio-Canada. Selon les résultats de cette étude préliminaire livrés à partir de scénarios de déversements variant d’un à cent jours, la dispersion en surface pourrait être beaucoup plus étendue que celle livrée par des consultants dans leur étude, étude commandée par l’entreprise d’exploration pétrolière Corridor Ressources détentrice de permis pour ce gisement potentiel.

    Sources

    Sur le site de la Coalition Saint-Laurent:
    Projet de loi sur l’exploration pétrolière dans le golfe. La Coalition Saint-Laurent dénonce ce nouveau jalon vers un État pétrolier

    Sur le site de IOPScience (en anglais seulement):
    Numerical simulation of the the spread of floating tracer released at the Old Harry prospect

    On a aimé REGARDER:
    Vidéo de l’étude préliminaire menée par les chercheurs de l’ISMER (4 min 14 s)

    En savoir plus:

    Sur le site de la Coalition Saint-Laurent:

    Golfe 101. Pétrole dans le Saint-Laurent: faits, mythes et perspectives

    Sur le site d’Ici Radio-Canada:

    Une étude sonne l’alarme sur les conséquences d’un déversement de pétrole dans le golfe du Saint-Laurent

    Pétrole: le rêve et l’illusion (reportage pour l’émission Découverte en 4 parties)

    Sur le site de l’Université du Québec à Rimouski et de l’Institut des sciences de la mer (UQAR-ISMER):

    L’équipe de Découverte collabore avec les chercheurs de l’ISMER

    Sur le site de Baleines en direct:

    L’exploration et l’exploitation des hydrocarbures en milieu marin

    Hydrocarbures (archives des Actualités d’ici et d’ailleurs)