Miss Frontenac

Béluga

ligne décoration

Adopté par Fairmont Le Château Frontenac

  • Numéro d’identification

    DL2286

  • Sexe

    Femelle

  • Naissance

    2004

  • Connu depuis

    2004

Ses traits distinctifs

La profonde cicatrice dans sa crête dorsale, apparue dans les semaines suivant sa naissance, est la signature de Miss Frontenac. Elle porte aussi d’autres entailles dans la crête et quelques lignes blanches aux flancs.

Son histoire

Lors de notre toute première rencontre avec Miss Frontenac, elle venait tout juste de naître. Nous sommes donc en mesure d’affirmer qu’elle est née en 2004.

En 2014, Miss Frontenac a été observée à plusieurs reprises en compagnie d’un nouveau-né. Ces multiples observations nous permettent de confirmer avec certitude que Miss Frontenac est une femelle et qu’elle est féconde. Elle appartient à la communauté des femelles du Saguenay.

C’est le premier béluga de l’histoire du programme de photo-identification que l’on a pu entrer dans notre répertoire dès ses premières semaines de vie. On l’a d’abord connue avec sa mère, Pacalou. Et c’est maintenant à son tour d’avoir un bébé! Elle a aussi réintégré le secteur qu’elle fréquentait autrefois avec sa mère : entre le fjord du Saguenay, la batture aux Alouettes, l’île Rouge, et jusqu’à la baie des Rochers et le cap de la Tête-au-Chien. Elle est sortie de ce secteur quand elle était plus jeune, pour rejoindre le coin des ados, situé près de l’île Rouge et de Rivière-du-Loup.

Observée régulièrement avec...

Historique des observations dans l’estuaire

2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017

Années pendant lesquelles l’animal n’a pas été observé Années pendant lesquelles l’animal a été observé

Dernières nouvelles

Dans le Saguenay, la visibilité n’est pas très bonne. La brume laisse filtrer le soleil, ce qui crée des reflets en surface. Néanmoins, nous parvenons à repérer un troupeau de vingt bélugas, composé d’adultes et de jeunes. Les bélugas plongent longtemps, ce qui rend les approches difficiles. Deux animaux crachent des gerbes d’eau en l’air. Ils pourraient être en pleine partie de chasse.

Nous repérons facilement Miss Frontenac dans le troupeau, à cause de sa large entaille sur le dos. À ses côtés se trouve un jeune bleuvet. C’est une observation intéressante, puisque l’an dernier, Miss Frontenac était observée avec un nouveau-né. Il est donc probable que ce bleuvet soit son jeune. Dans le troupeau, nous observons aussi Artsea et Athéna. Un nouveau groupe en provenance de la baie Sainte-Marguerite se joint au troupeau. Juste avant de quitter le troupeau, nous remarquons des nouveau-nés.

Ce matin-là, Miss Frontenac, en compagnie d’une vingtaine d’individus, se trouve à l’embouchure du Saguenay, près des falaises de glaise de Tadoussac. Nous voyons des bélugas de toutes les couleurs : blanc, gris et brun. Ce troupeau est composé d’adultes, de jeunes et de cinq nouveau-nés. Miss Frontenac est accompagnée d’un nouveau-né.

Les animaux vont dans toutes les directions, il n’est pas évident de les suivre. Nous tentons une biopsie sur l’un des animaux du troupeau; réussie! Nous espérons prendre d’autres échantillons, car nous sommes dans la dernière semaine de collecte de biopsies pour déterminer la proportion de femelles gestantes.

Nous sommes près de la bouée k58, dans l’embouchure du fjord du Saguenay. Miss Frontenac se trouve dans un troupeau de huit individus, comprenant des adultes et des jeunes. Les animaux sont en alimentation de surface : on voit des têtes et des coups de queue, c’est très impressionnant! Après une quarantaine de minutes d’observation, une vingtaine d’animaux se sont rajoutés à nos huit individus. Toutefois, le troupeau est très dispersé, ce qui rend difficile la prise de notes.

L’embouchure du Saguenay est une zone de rencontre! Les réseaux de mâles bélugas y croisent les réseaux de femelles avec les jeunes. De grands troupeaux s’y forment, de façon éphémère, en raison de l’abondance de nourriture. C’est aussi le lieu de rencontre entre les eaux salées de l’estuaire maritime et les eaux saumâtres du Saguenay. La topographie, les courants, les marées et les caractéristiques des masses d’eau qui se rencontrent créent des conditions océanographiques très particulières qui piègent les proies et qui attirent les mammifères marins et les oiseaux.

Voilà un contact riche en nouveau-nés! Nous sommes à l’embouchure du Saguenay, à quelques mètres de notre port d’attache de Tadoussac. Entre la pointe Rouge et la pointe Noire, nous observons cinq nouveau-nés, dont ceux de Marguerite, de Miss Frontenac et de Blanche. Pure Laine nage à leurs côtés. Pour le moment, nous n’avons jamais pu confirmer que Pure Laine est fertile. La verrons-nous bientôt avec un petit? Nous laissons les bélugas avec des nouveau-nés tranquilles, nous allons vers un groupe d’adultes afin de prélever deux biopsies.

Le parrain

Fairmont Le Château Frontenac a adopté Griffon (2002) et Miss Frontenac (2008).