Les petites baleines en grand nombre!

  • Dauphins à flancs blancs © Renaud Pintiaux
    Dauphins à flancs blancs / White-sided dolphins © Renaud Pintiaux
    20 / 10 / 2016 Par Olivia Capeillere

    Depuis le début de l’automne, les grands rorquals sont omniprésents le long de l’estuaire du Saint-Laurent, mais cette semaine ce sont les petites baleines qui font les gros titres.

    Tous nos collaborateurs au large de Gaspé, de Rimouski et de Tadoussac parlent des dauphins à flancs blancs! Lundi, c’est un troupeau de plus de 150 individus qui a été vu au large des dunes de Tadoussac. Mercredi, plusieurs petits groupes, plus éparpillés, ont été revus. Dans le secteur de Rimouski, une centaine de dauphins à flancs blancs ont été observés par une des équipes de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS). Plus au nord, en Gaspésie, un capitaine de la baie de Gaspé a repéré quelques troupeaux en début de semaine. Il a aussi eu la surprise d’observer, une nouvelle fois, des thons rouges. « Il doit y avoir beaucoup de harengs », conclut le capitaine.

    À chacune de ces rencontres, les dauphins jaillissaient hors de l’eau à grande vitesse et faisaient des sauts de plus de deux mètres dans les airs. Des observations magiques et uniques! Surtout pour le secteur de Tadoussac, où il est rare d’observer cette espèce.

    Dauphin à flancs blancs © Renaud Pintiaux

    Dauphin à flancs blancs © Renaud Pintiaux

    On observe aussi des marsouins communs un peu partout et en grand nombre. Moins acrobatiques et actifs en surface que leurs cousins les dauphins, les marsouins communs savent se faire désirer. Les vents puissants de l’automne n’aidant pas à les repérer, il faut de la patience pour les apercevoir.

    Marsouins communs © GREMM

    Marsouins communs © GREMM

    Et bien sûr, n’oublions pas les bélugas du Saint-Laurent. On peut les voir en bateau, en traversier, mais aussi depuis les roches, un peu partout entre Forestville et Kamouraska.

    Les grands rorquals sont aussi tout de même présents. Ces derniers jours, au large de Tadoussac, dix rorquals communs étaient repartis entre le cap de Bon Désir et l’île Rouge. Et Picotine, le jeune rorqual à bosse, est toujours présent dans le secteur depuis la mi-mai. En Gaspésie, seulement un rorqual commun a été observé depuis une semaine, proche de l’île Plate. C’est le MICS qui a vu le plus de grands rorquals au large de Rimouski: trois rorquals communs, deux rorquals bleus, dont Jawbreaker, et huit rorquals à bosse, dont Aramis et Siam.