Ça sent déjà la saison estivale dans les bureaux du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins. Des postes d’assistant(e)s de recherche bénévoles et de préposé(e)s à l’accueil sont présentement ouverts. Si vous aussi, vous parlez baleine, postulez!

Préposé(e)s à l’accueil du Centre d’interprétation

Les préposé(e)s à l’accueil travaillent au Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac, le centre de références et d’actualités sur les baleines et le Saint-Laurent. Son exposition met en valeur une collection de squelettes unique au Canada, présente les avancées de la recherche scientifique et explique les enjeux qui touchent l’écosystème marin du Saint-Laurent.

Durée du poste : de juin à septembre, avec possibilité de prolongation jusqu’en octobre.

Pour en savoir plus : l’offre complète

Préposé(e)s à la boutique

Le GREMM gère le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac. Ce centre d’interprétation est la référence sur les baleines du Saint-Laurent. La boutique remet tous ses profits aux programmes de recherche du GREMM. Les préposé(e)s à la boutique travaillent donc dans un cadre stimulant, sous la supervision de la responsable de la boutique.

Durée du poste: mi-juin à mi-septembre, à temps partiel

Pour en savoir plus: l’offre complète

Actualité - 8/3/2018

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Les baleines dans votre coin lecture

Dans le cadre de la journée nationale Je lis la science du 21 septembre 2022, l’équipe de Baleines en direct…

|Actualité 19/9/2022

Le livre des morts : près de 600 carcasses de bélugas examinées depuis 40 ans

Chaque année, on retrouve et on récupère entre 15 et 20 carcasses de bélugas sur les rives du Saint-Laurent. Pourquoi…

|Actualité 15/9/2022

Étudier les visiteurs pour mieux protéger les baleines

Depuis la création du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent en 1998, de nombreuses mesures de protection ont été mises en place dans…

|Actualité 22/8/2022