Cette semaine, il y a eu de l’action dans le fleuve Saint-Laurent ! En plus des espèces habituelles qui ne semblent pas près de s’essouffler, un cétacé qui s’est fait attendre cet été a fait une apparition triomphale dans l’estuaire durant la fin de semaine : un narval !

Un visiteur particulier

Le 13 aout dernier vers 16h, une naturaliste à bord d’un bateau d’excursion a eu la chance d’apercevoir un narval à l‘embouchure du fjord du Saguenay, nageant parmi un groupe de bélugas. Un agent du parc marin du SaguenaySaint-Laurent l’aurait lui aussi aperçu. Reconnaissable à sa peau grise et mouchetée, le narval est une espèce arctique qui n’est pas normalement observée dans le Saint-Laurent. Cette espèce vit plutôt dans les eaux du Groenland, de la Norvège, de la Russie et dans les eaux arctiques du Canada.

Cependant, depuis 2016, un narval, le seul de son espèce, nage dans le Saint-Laurent avec un groupe de bélugas. Le fameux narval est vu tous les ans dans l’estuaire depuis sa première observation. Par la taille de sa dent, qui n’est pas une corne, on croit que ce narval serait un juvénile n’ayant pas encore atteint sa maturité sexuelle.

Bien que des raisons inconnues aient poussé ce narval à venir s’établir dans le Saint-Laurent, il est intéressant de voir qu’il est encore présent pour une septième année consécutive. Peut-être pourra-t-il un jour se reproduire avec un béluga femelle, puisque le squelette d’un hybride narval-béluga a déjà été découvert. À suivre!

De l’action sur la Côte-Nord

Il n’y a pas que le narval qui a fait parler de lui dans la dernière semaine!

Un groupe d’environ 150 phoques gris a été vu le 13 aout dans le secteur des îles Mingan. « C’est la première fois qu’on rencontre un groupe aussi important loin de la côte », s’étonne une observatrice qui était sur l’eau cette journée-là. Une quarantaine de rorquals à bosse ainsi que quatre rorquals bleus ont aussi été vus dans les eaux froides de la Minganie, rapporte la Station de recherche des îles Mingan. Puis, le 16 aout, « deux rorquals communs sont rentrés dans l’archipel », raconte un observateur passionné. Des eiders à duvet, des sternes et des cormorans volaient aussi dans les environs, sans oublier les petits rorquals et les marsouins communs qui nageaient près des îles.

En remontant le Saint-Laurent, il était possible de voir des petits rorquals à Sept-Îles ainsi qu’à Sheldrake, où des phoques et des dauphins à flancs blancs ont aussi été observés au courant de la semaine. Au large de Pointe-des-Monts, le 13 aout, certains ont eu la chance de voir des petits rorquals, une dizaine de phoques gris et des marsouins communs. Un béluga a aussi été aperçu dans le secteur, « du jamais vu auparavant », raconte un natif de la région. Un peu plus loin, à Franquelin, quatre rorquals à bosse soufflaient au large le 14 aout dernier. Une fidèle observatrice de mammifères marins rapporte que le reste de la semaine, c’était « un flot continu de marsouins, de petits rorquals et de phoques communs » !

Dans l’estuaire, il était possible de voir de la rive des rorquals à bosses entre Les Escoumins et Grandes-Bergeronnes presque tous les jours cette semaine, accompagnés de quelques dizaines de marsouins communs, de plusieurs petits rorquals qui s’alimentaient en surface ainsi que de phoques gris.

À Tadoussac, des petits rorquals sont venus s’alimenter tout près de la pointe de l’Islet et du Centre d’interprétation des mammifères marins en début de semaine, au grand plaisir des observateurs attentifs qui s’y trouvaient. Plusieurs bélugas étaient également de passage dans l’embouchure de la rivière Saguenay, visibles de part et d’autre du fjord. Un rorqual à bosse est quant à lui venu faire un tour le matin du 15 aout.

Une équipe de recherche du GREMM présente à la baie Sainte-Marguerite dans la journée du 16 aout a aussi eu la chance de voir des bélugas : un groupe d’environ une soixantaine d’individus nageait dans les eaux du fjord!

Des rorquals à bosse énergiques

Les mammifères marins ont aussi fait sentir leur présence de l’autre côté du Saint-Laurent. Dans la baie de Gaspé, « la mer est calme, il fait soleil et les gens sont de bonne humeur ! », rapporte un croisiériste de la région. Les visiteurs et résidents ont effectivement eu la chance de voir plusieurs rorquals à bosse s’animer à la surface de l’eau dans la dernière semaine : breachs et coups de pectorales étaient au menu! Plusieurs marsouins communs, des dauphins à flancs blancs et des petits rorquals étaient aussi dans le secteur. Quelques rorquals communs et plusieurs phoques gris ont également été aperçus.

Un rorqual commun nageait près de l’île Verte le 14 aout et le 15 aout, près de vingt bélugas étaient de passage près de Cacouna. « Le plus gros troupeau de bélugas de toutes nos journées de terrain cette année ! », rapportent des membres d’une équipe du GREMM postée à cet endroit. Un petit rorqual solitaire a quant à lui été vu en direction de Rivière-du-Loup le 16 aout.

Chose certaine, malgré la saison qui avance, plusieurs belles rencontres se produisent encore entre les mammifères marins et les chanceux qui se trouvent sur leur chemin !

Où sont les baleines cette semaine?

Ces données ont été rapportées par notre réseau d’observatrices et observateurs. Elles donnent une idée de la présence des baleines et ne représentent pas du tout la répartition réelle des baleines dans le Saint-Laurent. À utiliser pour le plaisir!

Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, le nombre d’individus, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation. Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. La carte fonctionne bien sur Chrome et Firefox, mais pas aussi bien sur Safari.

Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche.

Vous souhaitez partager vos observations et contribuer à la science citoyenne ? Utilisez l’outil de saisie d’observation de mammifères marins.

Observations de la semaine - 18/8/2022

Odélie Brouillette

Odélie Brouillette s’est jointe à l’équipe du GREMM comme rédactrice et naturaliste en 2022. Biologiste de formation, elle aime apprendre et communiquer aux autres ce qui lui tient à cœur. Fascinée depuis toujours par les milieux marins et les baleines, elle souhaite, par la sensibilisation et la vulgarisation, contribuer à leur protection.

Articles recommandés

Un vent d’automne

Les navigateurs le savent, l’automne, les tempêtes produisent souvent des vents forts, provenant de l’est ou du nord-est. Si certains…

|Observations de la semaine 30/9/2022

Bosses, phoques et bélugas

Cette semaine, un peu partout dans le Saint-Laurent, les rorquals à bosse mènent le bal des observations, accompagnés d’autres espèces…

|Observations de la semaine 23/9/2022

Brouillard sur les flots

La dernière semaine aura été marquée par la présence de brouillard un peu partout sur le Saint-Laurent. Des Iles de…

|Observations de la semaine 15/9/2022