Le 15 mai dernier, Jonah Gapes, un jeune étudiant de l’école secondaire Kénogami à Saguenay, est venu remettre un chèque en main propre d’un montant de 1000$ à l’équipe du GREMM. La campagne de sensibilisation et la collecte de fonds pilotées par Jonah s’inscrivent dans le cadre d’un projet d’engagement communautaire qu’il devait réaliser pour un programme d’études internationales. Jonah a choisi de verser la totalité des dons amassés au Projet Béluga dans le cadre de la campagne Adoptez un béluga.

Jonah a monté un kiosque au Supermarché IGA Mellon à Jonquière où il a pu sensibiliser les gens et amasser les dons. Par voie de communiqué de presse, l’élève a remercié les donateurs qui ont tous et chacun contribué à la récolte du montant. «Certains de vous, donateurs, m’ont probablement entendu dire si chacun donne un peu, collectivement on peut donner beaucoup. Merci à tous», a-t-il écrit.

«Sauvons les bélugas»

Pour ce jeune étudiant, cet élan de générosité a été motivé par la situation du béluga qui reflète l’état de santé du Saint-Laurent. «Pourquoi ai-je choisi de sauver les bélugas du Saint-Laurent? Pour les humains: iIs sont d’excellents exemples de l’état de santé inquiétant du fleuve et sont une grande partie de l’économie écotouristique de Tadoussac et indirectement de la région du Saguenay au complet», explique Jonah.

En plus d’avoir compté lui-même chaque sou amassé, Jonah s’est déplacé au Centre d’interprétation des mammifères marins à Tadoussac où il a rencontré l’équipe du GREMM qui a été touchée par ce geste généreux. Le don a été attribué au projet d’adoption collective du béluga DL0197. Merci à ce nouveau parrain!

Actualité - 19/5/2015

Josiane Cabana

Josiane Cabana a été directrice du Centre d’appels du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins de 2011 à 2018. Entre les cas de mammifères marins morts ou en difficulté auxquels elle répond, elle aime prendre le temps de sensibiliser les riverains aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Biologiste de formation, elle s’implique au sein du GREMM depuis plus de 15 ans, toujours avec la même passion!

Articles recommandés

Jour des baleines: quelques gestes pour participer à la qualité de vie des mammifères marins

La cause des cétacés préoccupe une foule de personnes dans le monde entier. Le 19 février est le jour international…

|Actualité 18/2/2021

Un rorqual commun sur deux est victime d’un empêtrement

Les rorquals communs qui fréquentent le golfe du Saint-Laurent sont beaucoup plus nombreux à porter des marques et cicatrices d’empêtrement…

|Actualité 11/2/2021

La Saint-Valentin selon les préférences des baleines

Les marques d’affection, se dire que l’on s’aime et se le témoigner par des attentions spéciales. C’est bien le propre…

|Actualité 11/2/2021