L’engouement est palpable cette semaine sur les rives du Saint-Laurent! Depuis quelques jours, les mêmes mots circulent sur toutes les lèvres. «Rorqual», «souffle», «béluga»… La saison des baleines est officiellement lancée! Chronologie d’un retour annoncé.

Une barbe et des dos

La première observation de cétacé de cette semaine revient à une habitante de Franquelin. «J’ai vu un souffle au large mercredi. Malheureusement, la baleine était loin et je n’ai pas vu son dos, donc je ne sais pas quelle espèce c’était», nous rapporte-t-elle. Le lendemain, à Port-Cartier, c’est plutôt un gros phoque barbu vu à l’embouchure de la Rivière aux Rochers qui s’est fait remarquer. Dans l’estuaire, les phoques barbus sont des visiteurs très irréguliers : cette espèce est habituellement retrouvée en Arctique et le long du littoral du Labrador, au sud de la partie nord de Terre-Neuve. Aux Escoumins, deux phoques du Groenland se sont aussi retrouvés sur le radar d’un observateur.

Première arrivée!

Cette même journée, toujours aux Escoumins, un rorqual commun a fait tourner les têtes! «Ça m’a un peu étonné d’en voir un aussi tôt dans le coin», raconte un observateur de la région. Ce dernier, bravant le vent froid, a eu l’opportunité de prendre l’individu en photo, permettant alors à l’équipe du GREMM de l’identifier. Il s’agit de Bp919, une femelle connue depuis 1990 et visiteuse régulière de l’estuaire depuis 2010. Comme le souligne notre observateur, c’est une arrivée un peu hâtive pour cette espèce de cétacé, qui revient en moyenne un peu plus tard en avril. Mais tel qu’on l’a appris avec le voyage migratoire de l’individu Bp955, dit «Ti-Croche», les itinéraires des rorquals communs ne suivent pas un schéma rigide!

Une fin de semaine à bout de souffle!

Le 1er avril, ce n’est pas un poisson, mais une trentaine de phoques qui a été observée entre Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts. Puis, en fin de semaine, l’action est encore montée d’un cran! Samedi, des souffles de rorquals à bosse ont été repérés depuis Franquelin. Dimanche, un petit rorqual est passé devant Essipit. Enfin, un rorqual à bosse ainsi qu’un rorqual commun ont été observés au large des Bergeronnes. Le rorqual à bosse aurait levé plusieurs fois la caudale dans les airs avant de plonger. Se pourrait-il que le rorqual commun soit toujours Bp919? Ou est-ce un autre arrivant? Impossible de se prononcer sans identification visuelle.

Parce qu’ils sont sur l’eau même la fin de semaine, des pêcheurs d’oursins ont profité d’une belle rencontre de début de saison : ils ont croisé le chemin d’un grand groupe de bélugas Près de la toupie, au large de Tadoussac.

Lundi, l’équipage d’un crabier, sorti dans l’estuaire, au niveau de Franquelin, a quant à lui observé des petits rorquals ainsi que des rorquals à bosse. Depuis la rive, une observatrice a aperçu brièvement les souffles de ces derniers. «On dirait qu’elles jouaient à cache-cache!», commente-t-elle.

Les bélugas sont de retour

Des dos blancs qui sortent de l’eau calme, c’est le spectacle qui a fait sourire une habitante de Tadoussac, ce lundi. «Rien comme finir une journée de travail avec des dos blancs en face de chez nous! Oui, mes premiers bélugas de la saison! Allez dehors, ils sont en route vers la pointe Rouge», s’exclame-t-elle. Ils se trouvaient devant la batture de la Pointe-aux-Vaches, alignés avec le phare du Haut-Fond-Prince. «Ils montaient avec la marée», poursuit l’observatrice.

Depuis les dunes de Tadoussac, le photographe animalier Renaud Pintiaux guette inlassablement l’eau. Et chaque jour, sa patience est récompensée. Lundi, il voit lui aussi un rorqual commun, très au large, à travers ses jumelles. La journée suivante, posté au cap de Bon-Désir, il observe une dizaine de bélugas. Trois ou quatre d’entre eux, de gros individus très blancs, se tenaient en petit groupe près du rivage, alors que les autres demeuraient un peu plus éloignés. Parmi ceux-ci se trouvaient quelques individus à la peau grise, signe indicateur de leur jeune âge.

Le photographe a également observé, chaque jour, l’arrivée des phoques gris dans l’estuaire tandis que, du côté de la Gaspésie, ce sont des phoques communs qui ont été vus quotidiennement dans la baie de Gaspé.

Des observations exponentielles

Les jours se succèdent et les observations pleuvent. Le 5 avril, deux petits rorquals et un souffle très discernable de rorqual à bosse sont rapportés à Franquelin. Non loin de là, un riverain vivant près de la pointe Mistassini affirme observer des baleines quotidiennement depuis son domicile, et ce, depuis maintenant une semaine.

Mercredi 6 avril, Renaud Pintiaux nous annonce en direct par téléphone le passage d’un (gros) petit rorqual avec une encoche sur la nageoire dorsale. «Il est venu de l’est, a fait le tour du cap, puis il est reparti en direction de Tadoussac à vive allure», commente-t-il. À quelques centaines de kilomètres de là, un observateur posté à pointe Paradis décroche son téléphone pour nous signaler le passage de ce qui ressemblait à trois rorquals communs.

L’attente est enfin terminée. Après des mois passés sous les glaces, le Saint-Laurent accueille le retour des cétacés en ses eaux. L’équipe de Baleines en direct souhaite à toutes et tous une très belle saison des baleines!

Vous avez vu un phoque ou une baleine?

Partagez avec nous votre observation et vos photos en nous écrivant à [email protected] ou sur notre page Facebook.

Observations de la semaine - 7/4/2022

Elisabeth Guillet Beaulieu

Elisabeth Guillet-Beaulieu a rejoint le GREMM en tant que rédactrice scientifique au début de l'automne 2021. Depuis toujours, elle est animée par un amour inépuisable de la biologie marine et des milieux aquatiques, amour qui se manifeste aujourd'hui dans la poursuite d'une carrière scientifique. Détentrice d'un baccalauréat en sciences biologiques, cette enthousiaste de l'environnement et de la conservation des milieux naturels a rejoint l'équipe de Baleines en direct dans l'espoir de partager sa passion contagieuse des mammifères marins tout en achevant sa maîtrise en environnement et développement durable.

Articles recommandés

Un vent d’automne

Les navigateurs le savent, l’automne, les tempêtes produisent souvent des vents forts, provenant de l’est ou du nord-est. Si certains…

|Observations de la semaine 30/9/2022

Bosses, phoques et bélugas

Cette semaine, un peu partout dans le Saint-Laurent, les rorquals à bosse mènent le bal des observations, accompagnés d’autres espèces…

|Observations de la semaine 23/9/2022

Brouillard sur les flots

La dernière semaine aura été marquée par la présence de brouillard un peu partout sur le Saint-Laurent. Des Iles de…

|Observations de la semaine 15/9/2022