Par Christine Gilliet

Avec ce programme valorisant des espèces marines méconnues du Saint-Laurent, la pêche et la consommation durables sont étroitement associées. En ce temps de bombances annoncées, il nous invite à mettre à notre table des découvertes nutritives et délicieuses.

Nos coups de fourchette peuvent contribuer à réduire la pression de pêche sur les espèces de poissons en péril. Le programme d’Exploramer vise à nous amener à diversifier notre consommation de produits marins et mettre à notre menu des espèces méconnues du Québec. C’est le logo Fourchette bleue qui guide les consommateurs vers les poissonneries et restaurants proposant des produits de la mer parmi les 22 sélectionnés par le programme de certification.

Méthodologie scientifique

Flétan du Groenland, baudroie d’Amérique, laitue de mer, capelan, oursin vert, crabe commun, bourgot sont des espèces comestibles et en quantité suffisante dans le Saint-Laurent. Elles répondent aux deux premiers critères de sélection du programme, en plus d’être pêchées par une technique respectueuse des fonds marins, et méconnues des marchés de consommation, c’est-à-dire qu’elles sont en mesure de supporter une commercialisation accrue.

Ces espèces, choisies par une équipe de biologistes et d’experts, doivent avoir – avec chacune de leurs populations – un statut « non en péril » attribué par le comité d’évaluation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). La liste est révisée chaque année en fonction des stocks des populations et de l’émission des permis de pêche.

Esprit de découverte à saveur responsable

Par exemple, la loquette d’Amérique, abondante dans le Saint-Laurent et inconnue des papilles des Québécois en tant qu’espèce comestible, a été en quelque sorte « découverte », car nos voisins aux États-Unis la consommaient en grande quantité pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le pétoncle géant et la moule bleue, deux espèces issues de l’aquaculture, sont certifiées Fourchette bleue, et la mention « aquaculture » figure à côté de leur nom dans la liste dressée par Exploramer.

Le programme Fourchette bleue a démarré en Gaspésie en 2009 et, fort de son succès, s’est étendu à l’ensemble du Québec deux ans plus tard. Une quinzaine de poissonneries et une cinquantaine de restaurants certifiés proposent à leurs clients des espèces marines Fourchette bleue et en affichent le symbole.

En plus de son programme de saine gestion des ressources marines, Exploramer est un parc aquarium situé à Sainte-Anne des Monts en Gaspésie. L’institution muséale organise des expositions et des activités éducatives pour les jeunes et scolaires, ainsi que des excursions écologiques en mer.

Sources: Exploramer, Radio-Canada, La Presse
Sur le site d’Exploramer: Fourchette bleue

On A AIMÉ VOIR:
Sur le site de Radio-Canada: La Fourchette bleue (vidéo de 5 mn 38 s)

ON AIMERAIT GOÛTER:
Sur le site d’Exploramer: Quelques recettes Fourchette bleue

Sur Sur la page Facebook d’Exploramer: Pétoncles gaspésiens à l’orange, au poivre des dunes et aux câpres

Pour en savoir plus:

Sur le site de La Presse:
Le bourgot, escargot méconnu

Actualité - 19/12/2013

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Consultation publique sur le bruit marin: exprimez-vous!

Le ministère des Pêches et des Océans du Canada organise une consultation publique relative à l’impact des bruits dans les…

|Actualité 20/10/2020

Hybride rorqual commun-rorqual bleu: un nouvel enjeu pour la conservation ?

L’existence des hybrides issus du croisement entre les deux plus gros animaux du monde — soit le rorqual commun et…

|Actualité 28/9/2020

Semaine de la culture scientifique: la biodiversité à célébrer!

Avez-vous pris récemment quelques minutes pour observer un coin de verdure dans votre quartier? Si vous tentiez de compter les…

|Actualité 22/9/2020