Il arrive souvent d’observer une chape blanche prendre possession du Saint-Laurent et de l’embouchure du  Saguenay, parfois jusqu’à gommer les contours des côtes. Si la visibilité est réduite à moins d’un kilomètre on parlera de brouillard, si elle est comprise entre 1 et 10 kilomètres c’est alors de la brume.

Ce phénomène se forme lorsque le vent est faible et qu’une masse d’air chaud et humide se déplace et rencontre une surface plus froide, comme le Saint-Laurent. L’air va donc se refroidir, ce qui entraine la condensation de vapeur d’eau en toutes petites gouttelettes d’eau en suspension, comme dans un nuage. En fait, le brouillard est un nuage qui touche le sol. Aussi, il y aura une plus grande concentration de gouttelettes d’eau dans le brouillard que dans la brume.

À travers un brouillard épais, il est difficile de voir ce qui nous entoure: la lumière ricoche sur les gouttelettes d’eau, on dit qu’elle est diffusée. Ainsi les rayons de lumières déviés dans tous les sens créent cette atmosphère si particulière, blanche et très lumineuse, mais impénétrable!

Dans ces moments-là, on peut entendre des sons graves et criants venant du large. Les sons circulent très bien dans le brouillard et les bateaux signalent leurs présences sur plusieurs kilomètres, grâce à la corne de brume.

Même si vous ne voyez rien au loin, gardez l’oreille tendue pour entendre des souffles des baleines!


Célia Baratier a rejoint le GREMM cette saison comme naturaliste au CIMM et rédactrice pour Baleine en direct. Diplômée d’une maitrise en environnement et en communication scientifique, elle aime jouer avec les savoirs (et les mots !) pour partager et conter les aventures des baleines. 
Actualité - 13/8/2018

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Les baleines dans votre coin lecture

Dans le cadre de la journée nationale Je lis la science du 21 septembre 2022, l’équipe de Baleines en direct…

|Actualité 19/9/2022

Le livre des morts : près de 600 carcasses de bélugas examinées depuis 40 ans

Chaque année, on retrouve et on récupère entre 15 et 20 carcasses de bélugas sur les rives du Saint-Laurent. Pourquoi…

|Actualité 15/9/2022

Étudier les visiteurs pour mieux protéger les baleines

Depuis la création du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent en 1998, de nombreuses mesures de protection ont été mises en place dans…

|Actualité 22/8/2022