Des observations à la tonne

  • © GREMM
    © GREMM
    21 / 06 / 2016 Par Josiane Cabana

    Les observateurs en mer et sur terre sont ravis, et pour cause! Le Saint-Laurent regorge de vie, les baleines sont présentes aux quatre coins du Saint-Laurent et la diversité de mammifères marins est notable en cette première journée officielle de l’été!

    Dans la région du parc marin du SaguenaySaintLaurent, le secteur entre Les Bergeronnes et Tadoussac est tapissé de bélugas. Les capitaines doivent donc jouer de prudence et ralentir dans ce vaste secteur. Le samedi 18 juin a été une journée mémorable pour une naturaliste chevronnée de la région de Tadoussac qui rapporte avoir observé un groupe de sept rorquals communs dispersés avec, au travers, un rorqual à bosse. Ces rorquals nageaient tous de façon dynamique sous un soleil de plomb! Des phoques gris et des phoques du Groenland ont été observés à plusieurs reprises parmi les groupes de baleines qui vont et viennent entre Tadoussac et Les Escoumins.

    © GREMM

    © GREMM

    Les petits rorquals sont aussi de la partie et un de ceux-ci a procuré des émotions fortes à des croisiéristes de la région de Rivière-du-loup en s’élançant hors de l’eau à 45 reprises! Aussi, près de la rive sud, un kayakiste signalait la présence quasi quotidienne de bélugas, collés contre terre près de la municipalité de Cacouna.

    Plus en aval, l’action est aussi au rendez-vous avec la fraie récente du capelan. On signale à Cap-Chat et à Sainte-Anne-des-Monts des petits rorquals en alimentation de surface près du rivage devant le musée Exploramer et le long de la plage Cartier. Pour en rajouter, un groupe de cinq rorquals communs a défilé près de la côte le 17 juin.

    Du côté de la Gaspésie, on fait mention de rien de moins qu’une horde de gros rorquals entre le cap d’Espoir et l’île Bonaventure. « Ils étaient entre 12 et 15 individus pourchassant leurs proies à grande vitesse. Nous les surnommons les lévriers des mers. Parmi eux se faufilaient une demi-douzaine de petits rorquals et deux jeunes rorquals à bosse, dont l’un deux est le baleineau de la vieille Splish, né en 2015 » relatait un collaborateur assidu.

    © GREMM

    Marsouins communs © GREMM

    Finalement, notre observatrice de Franquelin avait hâte de partager sa belle semaine riche en observations. Chaque jour, petits rorquals et marsouins communs sont apparus aux pieds de son domicile. Et quel bonheur d’avoir observé les premiers rorquals communs de la saison dans cette région. Deux individus ont été vus le 17 et le 19 juin derniers, jamais à plus de 1 km de la côte.

    Le Saint-Laurent est un des endroits de prédilection dans le monde pour observer une si grande diversité de mammifères marins et ce, près des côtes. Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent soulignait d’ailleurs l’ouverture de ses sites d’observation terrestre le 18 juin dernier.