Chercher les baleines et d’intéressantes découvertes

  • Poisson-lune
    © Yolaine Gravel
    29 / 08 / 2014 Par Marie-Sophie Giroux -

    Où sont les baleines ?

    Se demandent des excursionnistes de l’estuaire, alors que plus tôt dans la saison plusieurs parlaient d’un « grand chelem » (expression utilisée lorsqu’ils voient toutes les espèces de rorquals au cours d’une excursion). Les grands rorquals remarqués entre Les Escoumins et Tadoussac sont le rorqual commun Trou et les rorquals à bosse Blizzard et Gaspar. Les petits rorquals sont aussi bien présents et actifs dans les barres de courant à l’embouchure du fjord du Saguenay, au large de Saint-Siméon dans Charlevoix et à Franquelin en Côte-Nord. Notre collaboratrice de Franquelin a aussi observé un rorqual commun cette semaine.

    Pour les excursionnistes de Gaspé, l’action se déroule maintenant à l’entrée de la baie de Gaspé plutôt qu’à l’intérieur de celle-ci. Deux rorquals à bosse, deux rorquals communs, plusieurs dizaines de dauphins à flancs blancs et une dizaine de petits rorquals et de marsouins sont signalés. Leurs collègues à Percé mentionnent une baleine noire et deux rorquals à bosse près de l’île Bonaventure.

    Ratisser le large

    Richard Sears, chercheur et fondateur de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS) a parcouru près de 170 milles marins entre la baie de Gaspé et la baie des Chaleurs pour repérer les baleines qui se trouvent bien au large, là où les excursionnistes ne vont pas. Qu’a-t-il trouvé? Une baleine noire et un petit rorqual au large de l’île Miscou dans la baie des Chaleurs au Nouveau-Brunswick; deux rorquals à bosse et trois rorquals communs non loin de Port-Daniel–Gascons; cinq rorquals communs, une centaine de dauphins à flancs blancs et deux baleines noires solitaires entre Port-Daniel–Gascons et Chandler; neuf rorquals communs près d’un haut-fond à Chandler ainsi que cinq petits rorquals et des groupes de marsouins.

    Son équipe, présente à la station de recherche à Longue-Pointe-de-Mingan, a repéré cette semaine cinq rorquals à bosse, deux rorquals communs et un rorqual bleu. Aussi, deux groupes de dauphins à flancs blancs d’une cinquantaine d’individus ont été vus, et parmi eux, plusieurs mères accompagnées de petits. Des photos de ces paires sont présentées sur la page Facebook de la Station.

    Découverte inusitée et une heureuse rencontre

    Surprenant : un poisson-lune échoué vivant sur le rivage de L’Anse-de-Roche dans le fjord du Saguenay.
L’animal n’a pas survécu. Ce poisson plat possède de grandes nageoires dorsale et anale et n’a pas de queue.
Il mesure de 1 à 2 m et peut atteindre le poids d’un béluga, soit environ une tonne.

    Une heureuse rencontre survenue cette semaine: l’équipe du GREMM, au large de Tadoussac, a revu pour la première fois cette année Miss Frontenac, alias Scarvo, la vedette incontestée du programme de photo-identification des bélugas. La « célébrité » de cette femelle repose sur le fait qu’elle est le premier béluga « fiché » depuis les premiers jours de sa vie grâce à une blessure fraîche et profonde sur le haut du dos et qui, une fois cicatrisée, a constitué une marque permanente. Et Miss Frontenac, lors de la rencontre, n’était pas seule, mais accompagnée de son premier jeune. Pour connaître les détails de cette rencontre, un carnet de terrain sera rédigé et mis en ligne sous peu.