On peut parfois se perdre dans le vocabulaire utilisé pour parler de nos baleines. Faut-il dire «mammifère marin», «cétacé», «baleine», ou «rorqual»?  Ce qui est certain, c’est que toutes les baleines sont des cétacés! Cependant, le terme «baleine» peut être plus ou moins inclusif, selon les sources.

Sur notre site et dans notre musée de Tadoussac, voici le choix linguistique que nous avons fait: tous les cétacés sont des baleines! Il y a des baleines à dents (incluant entre autres les dauphins, marsouins, bélugas, épaulards et cachalots) et des baleines à fanons (incluant par exemple les baleines noires et les rorquals). Quand nous parlons des espèces de baleines à fanons qui ont des sillons ventraux , nous préférons le terme précis «rorqual», qui évoque immédiatement le mode d’alimentation si particulier de ces engouffreurs et le lien génétique entre ces espèces. C’est pourquoi, en plus du rorqual commun et du petit rorqual, nous parlons de rorqual bleu et de rorqual à bosse et non de baleine bleue et de baleine à bosse.

Pour quelques groupes de chercheurs, le terme «baleine» ne s’applique qu’aux «vraies» baleines, donc les espèces de la famille des baleines franches (comme la baleine noire et la baleine boréale). Pour d’autres, on peut qualifier de «baleines» tous les cétacés à fanons, donc aussi les rorquals, un groupe de cétacés qui a à la fois des fanons et des sillons ventraux. En anglais, l’utilisation est encore plus large puisque le terme «whale» s’applique à peu près à toutes les espèces de cétacés de bonne taille, qu’elles aient des dents ou des fanons. Par exemple, le cachalot est un «sperm whale», l’épaulard est un «killer whale» et le béluga est un «beluga whale». En français, le groupe des baleines à bec est aussi traité de cette façon: il s’agit de cétacés à dents, ils ont un nom francisé dérivé de leur appellation scientifique (ex. Mésoplodon), mais on lit très souvent «baleines à bec», comme en anglais on parle de «beaked whales».

Des mammifères marins, pas des poissons!

Qu’ils aient des dents ou des fanons, les cétacés sont tous des mammifères, et non des poissons. En effet, les baleines n’ont pas le même système respiratoire que les poissons et doivent remonter à la surface pour respirer. Comme les autres mammifères, elles sont vivipares et allaitent leurs petits, tandis que les poissons pondent plutôt des œufs. Ainsi, même un poisson aussi gros qu’un requin ne rentre pas dans le groupe des mammifères marins!

Par contre, les mammifères marins ne sont pas tous des baleines. Ce groupe inclut aussi les ours polaires, les loutres, les pinnipèdes (phoques, otaries et morses) et les siréniens (dugongs et lamantins). Ces différentes espèces n’ont pas de lien génétique étroit entre elles, elles ont seulement en commun un mode de vie principalement ou complètement aquatique. Dans le fleuve, parmi tous ces mammifères marins, on retrouve 13 espèces de cétacés et 4 espèces de phoques.

Les baleines en questions - 7/9/2021

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Qu’est-ce que ça mange, les épaulards?

On a tous en tête les épaulards, super-prédateurs de nos océans qui peuvent s’attaquer aux plus grands animaux de la…

|Les baleines en questions 3/5/2022

Les rorquals bleus sont-ils vraiment bleus?

Cela pourrait sonner comme une drôle de question! Après tout, la couleur bleue de Balaenoptera musculus ne constitue-t-elle pas, outre…

|Les baleines en questions 11/4/2022

Les biopsies des bélugas sont-elles dérangeantes?

Depuis 1994, l’équipe de recherche du GREMM mène un programme de collecte à long terme de biopsies sur la population…

|Les baleines en questions 15/3/2022