Titre du projet

Contaminants, condition physique et photogrammétrie des bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent

Résumé du projet

La population de bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent (ESL) a été inscrite en danger de disparition en 2017 en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Cette petite population d’environ 900 individus vit dans un écosystème marin fortement impacté par les activités anthropiques en amont. Par conséquent, il a été suggéré que l’exposition chronique aux contaminants environnementaux pouvait avoir un impact sur la santé des bélugas de l’ESL et, par conséquent, sur le rétablissement de cette population. L’exposition à un cocktail de contaminants via la consommation de proies contaminées peut interférer avec le métabolisme des lipides et ainsi altérer leur condition physique et leur survie. Cependant, les effets des contaminants sur le métabolisme lipidique du béluga de l’ESL sont encore méconnus. L’objectif de ce projet de doctorat d’une durée de quatre ans est d’étudier les liens entre l’exposition des bélugas de l’ESL à plusieurs contaminants organiques et des indicateurs de condition, notamment l’histologie du tissu adipeux, le profile métabolomique, l’expression de gènes impliqués dans le métabolisme lipidique et les activités d’enzymes qui y sont associées ainsi que la photogrammétrie (mesure de la taille obtenue à partir de photos de drone). Ce projet est une collaboration entre l’UQAM (superviseur principal: Jonathan Verreault), l’UQAR (Zhe Lu), Environnement et Changement Climatique Canada (Magali Houde), le GREMM (Robert Michaud) et Pêches et Océans Canada (Véronique Lesage).

Informations complémentaires

+ Bourse de niveau Doctorat fournit pour une période de 4ans.
+ Travail sur le terrain et en laboratoire.

Exigences

+ Satisfaire aux exigences de base d’admission du programme de Doctorat en biologie de l’UQAM;
+ B.Sc et/ou M.Sc. en biochimie, biologie ou dans une discipline connexe. Des connaissances en écotoxicologie, biologie des mammifères marins et en statistique représentent un atout;
+ Très bonne maitrise de l’anglais et du français (parlé et écrit).

Pour appliquer

Envoyez votre CV et relevés de notes (B.Sc. et M.Sc.) avant le 15 septembre 2019 à:

Jonathan Verreault
Département des sciences biologiques
Université du Québec à Montréal
Tél.: 514-987-3000, poste 1070
Courriel: [email protected]

Actualité - 29/7/2019

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Découverte d’une nouvelle espèce de baleine

L’observation sur le terrain n’est pas la seule manière de découvrir de nouvelles espèces animales. Grâce à des analyses en…

|Actualité 29/11/2021

Le projet « Fenêtre sur les bélugas » reçoit une aide de 600 000$ du gouvernement du Québec

Le lundi 15 novembre 2021 à 14h30, se tenait à Cacouna une conférence de presse soulignant le soutien financier du…

|Actualité 12/11/2021

Les baleines noires de l’Atlantique Nord, ces réfugiées climatiques

Les baleines noires de l’Atlantique Nord, qui ne comptent plus qu’environ 350 individus sur la planète, se trouvent présentement en…

|Actualité 8/11/2021