Baleines curieuses?

  • Un épaulard utilisant la technique de « spyhopping ». © Gail Hampshire (Flickr)
    04 / 08 / 2017 Par Collaboration spéciale -

    Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

    Certaines espèces de baleines sont réputées pour leur curiosité manifeste. C’est le cas des rorquals à bosse qui vont parfois mener leur petite investigation près des bateaux de croisière ou des baleines grises qui se laissent caresser par les touristes à Baja, Mexique. Certains cétacés pratiquent aussi le « spyhopping » (positionnement vertical sous l’eau et tête au-dessus de la surface), qui servirait essentiellement à jeter un coup d’œil aux environs. Ce comportement inquisiteur est fréquent chez les dauphins, les bélugas, les globicéphales, les épaulards, les rorquals à bosse et les baleines grises.

    Des touristes touchent une baleine grise à Baja, Mexique. © Michael R Perry (Flickr)

    Les baleines sont des animaux sauvages, imprévisibles, et parfois victimes de leur curiosité. Ainsi, les baleines grises ont tendance à s’approcher des bateaux d’excursion au péril de leur vie (en raison des risques de collision), et les bélugas du Saint-Laurent s’intéressent aux kayaks ou aux bateaux passant à proximité, au point d’en délaisser leurs activités essentielles. C’est pourquoi, dans le parc marin, nous avons appris à les aimer… à bonne distance !

     


     

    Audrey Tawel-Thibert s’est jointe à l’équipe du GREMM en 2016 à titre d’assistante de recherche pour le programme de recensement photographique des grands rorquals. De retour cette année comme rédactrice et naturaliste, elle met sa plume au service de Baleines en direct et de Portrait de baleines et partage sa passion des baleines aux visiteurs du Centre d’interprétation des Mammifères Marins (CIMM).