Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

Certaines espèces de baleines sont réputées pour leur curiosité manifeste. C’est le cas des rorquals à bosse qui vont parfois mener leur petite investigation près des bateaux de croisière ou des baleines grises qui se laissent caresser par les touristes à Baja, Mexique. Certains cétacés pratiquent aussi le « spyhopping » (positionnement vertical sous l’eau et tête au-dessus de la surface), qui servirait essentiellement à jeter un coup d’œil aux environs. Ce comportement inquisiteur est fréquent chez les dauphins, les bélugas, les globicéphales, les épaulards, les rorquals à bosse et les baleines grises.

Les baleines sont des animaux sauvages, imprévisibles, et parfois victimes de leur curiosité. Ainsi, les baleines grises ont tendance à s’approcher des bateaux d’excursion au péril de leur vie (en raison des risques de collision), et les bélugas du Saint-Laurent s’intéressent aux kayaks ou aux bateaux passant à proximité, au point d’en délaisser leurs activités essentielles. C’est pourquoi, dans le parc marin, nous avons appris à les aimer… à bonne distance !

Actualité - 4/8/2017

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

5 actions pour aider les bélugas du Saint-Laurent

En voie de disparition, le béluga du Saint-Laurent a besoin de votre contribution pour se rétablir. Depuis plusieurs années, le…

|Actualité 18/7/2024

Les cétacés: les nouvelles vedettes de la recherche sur le rythme vocal

Les cétacés pourraient être les nouvelles vedettes des recherches sur le rythme vocal. Une étude récente indique quatre raisons pour…

|Actualité 3/7/2024

Le Gala de la Terre soutient trois organismes environnementaux

C’est à la Maison Symphonique de Montréal le 12 juin dernier qu’avait lieu la troisième édition de cet événement d’envergure.…

|Actualité 27/6/2024