Un texte d’Audrey Tawel-Thibert

Juillet est synonyme de la période de mise bas chez les bélugas ; plus précisément, c’est entre juin et septembre que de nouvelles vies peuvent être ajoutées au compteur pour la population fragile du Saint-Laurent. L’accouplement a lieu entre avril et juin, et la gestation dure jusqu’à 15 mois.

Aux trois ans environ, la femelle donne naissance à un seul veau. Les nouveau-nés sont aisément reconnaissables à leur couleur café au lait, leur peau flétrie et leur queue plutôt « flasque ». Ils évoluent vers le bleu-gris à l’âge d’un an (on les appelle alors des « bleuvets »), et adoptent définitivement le gris à l’âge d’environ deux ans. Ils ne seront d’un blanc étincelant que lorsqu’ils atteindront entre douze et seize ans, à l’aube de la maturité sexuelle.

La mise bas ainsi que les soins prodigués aux jeunes se déroulent dans l’habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent, soit entre l’estuaire et la baie Sainte-Marguerite, en passant par la rivière Saguenay. Soyez attentifs lors de vos observations !

Actualité - 28/7/2017

Marie-Sophie Giroux

Marie-Sophie Giroux s’est jointe au GREMM en 2005 et y a travaillé jusqu’en 2018. Elle détient un baccalauréat en biologie marine et un diplôme en Éco-conseil. Chef naturaliste, elle supervise et coordonne l’équipe qui travaille au Centre d’interprétation des mammifères marins et rédige pour Baleines en direct et Portrait de baleines. Aux visiteurs du CIMM ou aux lecteurs, elle adore « raconter des histoires de baleines ».

Articles recommandés

Le projet « Fenêtre sur les bélugas » reçoit une aide de 600 000$ du gouvernement du Québec

Le lundi 15 novembre 2021 à 14h30, se tenait à Cacouna une conférence de presse soulignant le soutien financier du…

|Actualité 12/11/2021

Les baleines noires de l’Atlantique Nord, ces réfugiées climatiques

Les baleines noires de l’Atlantique Nord, qui ne comptent plus qu’environ 350 individus sur la planète, se trouvent présentement en…

|Actualité 8/11/2021

Le menu des rorquals communs change avec le climat

Capables de chasser et de se nourrir d’un nombre varié de proies allant du zooplancton aux poissons, les rorquals communs…

|Actualité 1/11/2021