Affluence de bonnes nouvelles

  • © GREMM
    © GREMM
    21 / 04 / 2016 Par Josiane Cabana

    Pour la première fois depuis plusieurs mois, les observateurs des Nouvelles du large sont nombreux à rapporter leurs observations. D’abord en amont, à Sainte-Irénée dans la région de Charlevoix, c’est un groupe d’au moins six bélugas qui est observé depuis la maison de cette passionnée des baleines: « la marée monte et ils pêchent toujours au même endroit! Au plaisir de les suivre encore pour une nouvelle saison! » écrit-elle. À Tadoussac, des bélugas sont vus presque quotidiennement dans le fjord du Saguenay depuis quelques jours. Là aussi, ils semblent tourner en rond, entre la pointe Rouge et la batture aux Alouettes. De l’autre côté de l’estuaire, une résidente se réjouit du retour des baleines blanches alors qu’elle aperçoit un petit groupe de cinq bélugas entre Rivière-du-Loup et l’île du Pot à l’Eau-de-vie.

    © GREMM

    Fou de Bassan © GREMM

    Un capitaine de la traverse Tadoussac – Baie-Sainte-Catherine est surpris par la trentaine de fous de Bassan volant près du traversier, tout comme ce résident de Cap-à-l’Aigle qui constate le passage de deux fous. « Sont-ils perdus ou à la recherche de nourriture? » demande-t-il. Un spécialiste de l’espèce répond que les fous de Bassan ont toujours remonté l’estuaire à ce moment de l’année, et ce fort probablement pour s’alimenter de hareng de printemps. Ce qui demeure inhabituel est le fait d’en voir plus régulièrement et en aussi grand nombre en plein été.

    C’est aux Escoumins que l’on rapporte les premiers rorquals communs cette année; deux grands souffles sont vus le 13 avril. Le lendemain, un rorqual commun fait surface pratiquement collé sur le quai de la traverse Escoumins – Trois-Pistoles. Puis le 15 avril, un pilote du Saint-Laurent croise un de ces mastodontes à la hauteur du phare du haut-fond Prince, en plus d’un petit rorqual. Quatre jours plus tard, un nouveau signalement est rapporté pour un rorqual commun tôt en matinée, devant la baie des Anémones, encore aux Escoumins.

    Les nouvelles sont bonnes aussi dans le golfe! C’est le site de Pointe-des-Monts qui marque la fin de l’estuaire et le début du golfe Saint-Laurent. De là, un amateur de plein air contemple le passage d’une dizaine de bélugas le 15 avril dernier. Puis, cette même journée, trois grosses baleines sont repérées au large de Cap-aux-Os en Gaspésie et une soixantaine de phoques communs se prélassent sur la barre de sable de Sandy Beach à Gaspé.