Mortalités de baleines noires : nouvelles mesures de gestion pour la pêche

  • De nouvelles mesures encadreront la pêche au crabe des neiges dans le sud du golfe du Saint-Laurent, a annoncé le ministre Dominic LeBlanc de Pêches et Océans Canada. © GREMM
    23 / 01 / 2018 Par Marie-Ève Muller - / / / / /

    Quatre nouvelles mesures de gestion de la pêche au crabe des neiges ont été annoncées par le ministre des Pêches et des Océans du Canada, Dominic LeBlanc, afin de réduire les risques d’empêtrements pour les baleines noires de l’Atlantique Nord.

    1) La quantité de cordages flottant à la surface devra être réduite à une longueur maximale de 3,7 mètres entre une bouée principale et une bouée secondaire. Il n’y avait pas de longueur maximale auparavant.

    2) Chaque zone de pêche aura une couleur de cordage spécifique, ce qui permettra de retracer d’où vient le cordage.

    3) Chaque bouée devra être identifiée à l’aide d’un numéro séquentiel, en plus de l’actuel marquage du numéro d’immatriculation du navire.

    4) Le matériel de pêche perdu devra obligatoirement être déclaré aux autorités. Ainsi, le matériel aura plus de chance d’être retrouvé et récupéré.

    À ces quatre mesures s’ajoute la possibilité que la saison de pêche soit devancée, pour une zone ou pour l’ensemble du territoire, si la couverture de glaces et les conditions météorologiques le permettent, afin que la pêche se termine avant l’arrivée des baleines.

    Plus de 80% des baleines noires seront empêtrées au moins une fois dans leur vie dans des engins de pêche. En 2015, 85% des décès des baleines noires de l’Atlantique Nord tout au long de la côte est américaine ont été attribués aux prises accidentelles. Et même lorsqu’un empêtrement n’entraine pas la mort directement, il peut avoir un effet à long terme sur la santé de l’animal et même sur ses capacités à se reproduire. Les mesures annoncées aujourd’hui répondent donc à un réel enjeu.

    «C’est un travail continu qui ne s’arrête pas avec les mesures qui sont annoncées aujourd’hui.» – Dominic LeBlanc, ministre des Pêches et des Océans du Canada

    «C’est un travail continu qui ne s’arrête pas avec les mesures qui sont annoncées aujourd’hui», confirme le ministre en conférence de presse à Moncton. Au cours des prochaines semaines, le gouvernement fédéral devrait annoncer des investissements se chiffrant à plusieurs millions de dollars pour la détection des baleines dans certains secteurs sensibles et la prévention des collisions.

    Concernant la réduction de vitesse, le ministre a qualifié de «très probable» le retour de cette mesure lors de la saison estivale. Les recherches scientifiques, a-t-il déclaré, démontrent bien l’efficacité de la prévention des collisions.

    Questionné sur le moratoire sur les opérations de dépêtrement sur les baleines noires, le ministre LeBlanc a assuré que le gouvernement étudiait la situation et attendait le rapport sur l’incident ayant couté la vie au pêcheur et sauveteur de baleine Joe Howlett, décédé en juillet dernier. Depuis lundi, les membres du Canadian Whale Disentanglement Specialist Group, un organisme lié à l’Alliance canadienne des réseaux d’urgences pour les mammifères marins, sont réunis à Halifax et se penchent justement sur la délicate question des opérations de dépêtrement.

    Robert Michaud, directeur scientifique du GREMM et coordonnateur du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins y assiste et a écouté avec ses collègues l’annonce du ministre. «Nous sommes heureux que le gouvernement fédéral aille de l’avant. Les mesures annoncées sont toutes importantes, mais elles n’offrent pas des gains importants en termes de protection pour les baleines noires. On attend donc les prochaines annonces avec impatience», a-t-il déclaré. Quant à la question de l’ouverture hâtive de la saison de pêche, «c’est une mesure intéressante, mais complexe. Est-ce qu’en devançant la saison, on se retrouvera à avoir un plus grand impact sur d’autres espèces, comme les rorquals bleus?»

    Pour lire le dossier complet de Baleines en direct : Mortalités des baleines noires

    Quelques éléments de référence

    Les récapitulatifs gouvernementaux

    Du Canada : Mort de baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent et Ce que nous avons entendu: synthèse des commentaires exprimés à la table ronde du ministre sur les baleines noires de l’Atlantique Nord

    Des États-Unis : 2017 North Atlantic Right Whale Unusual Mortality Event

    Sur Baleines en direct

    Fiche signalétique des baleines noires de l’Atlantique Nord

    Sur les empêtrements : Baleines prises au filet.

    Sur le déclin de la population : Les baleines noires de l’Atlantique Nord en déclin depuis 2010, confirme une étude.

    Dossier sur les impacts du ralentissement des navires dans les risques de collision : Ralentissement des navires : une mesure efficace pour protéger les baleines?

    Portrait de neuf des baleines noires décédées: Les grandes disparues.

    Le rapport des nécropsies

    Daoust, P.-Y., Couture, E.L., Wimmer, T., and Bourque, L. 2017. Incident Report: North Atlantic Right Whale Mortality Event in the Gulf of St. Lawrence, 2017. Collaborative Report. Produced by: Canadian Wildlife Health Cooperative, Marine Animal Response Society, and Fisheries and Oceans Canada. 224 pp. En ligne.


    Marie-Ève Muller s’occupe des communications du GREMM. Comme rédactrice en chef de Baleines en direct, elle dévore les recherches et s’abreuve aux récits des scientifiques et des observateurs. Issue du milieu de la littérature et du journalisme, Marie-Ève cherche à mettre en mots et en images la fragile réalité des cétacés.