Un puissant souffle précédait un grand dos foncé… laissant ainsi savoir qu’un grand rorqual se trouvait dans le secteur de Franquelin, non loin de la rive. Pour notre collaboratrice du secteur, la voilà, sa première grande baleine de l’année! S’il s’agissait d’une première baleine de l’année, l’espèce, elle, n’a pas pu être identifiée, car le rorqual n’a pris qu’une seule respiration avant de plonger, sans être revue par la suite. La quasi-absence de glace dans la baie facilitait peut-être les déplacements de ce rorqual, qui devait, glace ou non, venir respirer à la surface.

Pour d’autres, une glace bien épaisse est synonyme de… pêche! En effet, la saison de la pêche blanche sur le fjord du Saguenay est commencée depuis le 18 janvier et se terminera le 2 mars. Cette pêche s’amorce une fois que la couche de glace sur l´eau est suffisamment épaisse pour permettre de s´y déplacer, d’installer un abri et d’y percer un trou. Cette coutume, héritée des Amérindiens, se pratique dans plusieurs municipalités dont l´Anse-Saint-Jean, Sainte-Rose-du-Nord, Saint-Fulgence, La Baie… Les cabanes multicolores, où les pêcheurs se protègent du froid, se multiplient devant ces municipalités: on en compte environ 1600. Sous la responsabilité de Pêches et Océans Canada, des suivis sont réalisés par les équipes de Parcs Canada et de Parcs Québec, pour gérer ces ressources marines (morue, sébaste et flétan du Groenland) pêchées jusqu’à 150 m de profondeur. En plus de ces espèces de fond, l’éperlan et la truite de mer sont aussi des prises recherchées.

Pour en savoir plus:

Sur le site de Pêches et Océans Canada:
Pêche blanche du poisson de fond sur la rivière Saguenay

Observations de la semaine - 17/2/2014

Marie-Sophie Giroux

Marie-Sophie Giroux s’est jointe au GREMM en 2005 et y a travaillé jusqu’en 2018. Elle détient un baccalauréat en biologie marine et un diplôme en Éco-conseil. Chef naturaliste, elle supervise et coordonne l’équipe qui travaille au Centre d’interprétation des mammifères marins et rédige pour Baleines en direct et Portrait de baleines. Aux visiteurs du CIMM ou aux lecteurs, elle adore « raconter des histoires de baleines ».

Articles recommandés

Pas un, pas deux, mais six rorquals à bosse!

Cette semaine, quelques rorquals à bosse sont toujours présents dans le Saint-Laurent et un rorqual commun surprend des riverains. Malgré…

|Observations de la semaine 25/11/2022

Blanc neige comme un béluga

Pendant que les doux flocons de neige envahissaient l’est du Québec et qu’une couche de blanc couvrait tranquillement le sol,…

|Observations de la semaine 17/11/2022

Les prémices du départ des rorquals à bosse

Les départs d’espèces de baleines migratrices progressent tranquillement, alors que l’hiver approche. Les rorquals à bosse se font plus discrets,…

|Observations de la semaine 10/11/2022