Le 30 juillet, un rorqual à bosse blessé a été signalé par plusieurs capitaines dans le secteur des Bergeronnes. L’équipe de Parcs Canada s’est rendue sur place pour photographier l’animal et valider la situation. Cet animal n’est pas connu dans le secteur, ni par l’équipe de la Station de recherche des îles Mingan qui gère le catalogue des rorquals à bosse du Saint-Laurent. Il est probable que les blessures soient le résultat d’un empêtrement. Il n’a pas été revu depuis le 31 juillet. Il se pourrait que l’animal soit revu ailleurs que dans le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. Un avis de vigilance est en vigueur.

MISE À JOUR DE LA SITUATION en date du 4 août 2014

4 août 2014 : Toujours pas de nouvelle observation du rorqual à bosse blessé. Il a été observé pour la dernière fois le 31 juillet dans le secteur des Bergeronnes. L’avis de vigilance est toujours en vigueur, et de même que les consignes Urgences Mammifères Marins, et ce partout dans le Saint-Laurent.

1er août 2014 : Le rorqual à bosse n’a pas été revu depuis hier avant-midi, où il avait été observé dans le secteur de l’anse Puante. L’équipe de Parcs Canada, assistée du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins, et en lien avec des experts, est en processus d’évaluation de la situation. Un avis de vigilance a été envoyé à l’industrie maritime, et l’équipe de Parcs Canada réitère sa demande de suivre les consignes suivantes si ce rorqual à bosse est revu:

  • Signalez votre observation le plus tôt possible à Urgences Mammifères Marins : 1-877-722-5346. Merci d’identifier la position de l’animal au moment de l’observation.
  • Ne l’approchez surtout pas; on demande de rester à plus de 400 m d’elle. Le stress peut aggraver son état et compromettre son rétablissement.

31 juillet 2014: Un capitaine a avisé Urgences Mammifères Marins que le rorqual à bosse se trouvait près de l’anse Puante en fin d’avant-midi. L’animal nageait tranquillement, plongeait librement mais pour de courtes durées (une à deux minutes), dégageait une odeur particulière, et semblait avoir du cordage autour de la nageoire pectorale (au niveau de l’épaule). Une équipe de Parcs Canada s’est rendue sur place rapidement pour documenter le cas. Ils ne l’ont pas retrouvé. Ils n’ont pas pu confirmer si le rorqual à bosse était bel et bien empêtré. Selon un expert consulté, les marques sur l’animal pourraient être celles d’un empêtrement à long terme ou le résultat de deux empêtrements survenus auparavant à des moments différents.

30 juillet 2014: Un rorqual à bosse blessé a été signalé par plusieurs capitaines dans le secteur des Bergeronnes. L’équipe de Parcs Canada s’est rendue sur place pour photographier l’animal et valider la situation. Cet inconnu n’a pas encore été vu cette année dans le secteur. Les photos d’identification ont été envoyées à l’équipe de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS). Il leur est aussi inconnu. Il est probable que les blessures soient le résultat d’un empêtrement. Des spécialistes sont actuellement consultés afin de découvrir l’identité de l’animal, de mieux comprendre la cause et d’évaluer l’état de l’animal. Par respect pour ce rorqual à bosse blessé, et lui donner un maximum de chance de se rétablir, l’équipe de Parcs Canada demande de maintenir une distance minimale de 400 m.

CONSIGNES Urgences Mammifères Marins

  • Si vous rencontrez ce rorqual à bosse dans les prochains jours, signalez votre observation le plus tôt possible à Urgences Mammifères Marins en appelant au 1-877-722-5346. Merci d’identifier la position de l’animal.
  • Ne l’approchez surtout pas; on demande de rester à plus de 400 m d’elle. Le stress peut aggraver son état et compromettre son rétablissement.

GALERIE PHOTOS ET VIDÉOS

Pour en savoir plus:
Menaces pour les baleines: les prises accidentelles dans les engins de pêches

Urgences Mammifères Marins - 4/8/2014

Marie-Sophie Giroux

Marie-Sophie Giroux s’est jointe au GREMM en 2005 et y a travaillé jusqu’en 2018. Elle détient un baccalauréat en biologie marine et un diplôme en Éco-conseil. Chef naturaliste, elle supervise et coordonne l’équipe qui travaille au Centre d’interprétation des mammifères marins et rédige pour Baleines en direct et Portrait de baleines. Aux visiteurs du CIMM ou aux lecteurs, elle adore « raconter des histoires de baleines ».

Articles recommandés

Un visiteur des profondeurs s’échoue à Sept-Îles

Le 23 octobre dernier, une baleine à bec de True s’échoue et meurt dans la baie de Sept-Îles. Les causes…

|Urgences Mammifères Marins 19/1/2023

Grippe aviaire : un premier cas chez les cétacés au Québec

En septembre dernier, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins reçoit un signalement concernant une carcasse de dauphin à…

|Urgences Mammifères Marins 30/11/2022

Un rorqual à bosse empêtré dans l’estuaire : une grande mobilisation

Lundi dernier, le 12 septembre, le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM) reçoit un appel : un rorqual à…

|Urgences Mammifères Marins 16/9/2022