Un festival de rorquals

  • Sont-ce des lançons ou des capelans qu'on voit dans les remous autour de ce rorqual à bosse en train d'avaler ses proies? © Patrick de Godbout
    13 / 06 / 2019 Par Marie-Ève Muller

    Le plus grand des cétacés, le rorqual bleu, a fait un passage remarqué au large de l’ile Bonaventure le 7 juin. «Elle s’est pointée au pied de la falaise où nichent les fous de Bassan. À chaque plongée, elle sortait la queue. C’était vraiment impressionnant!», raconte un naturaliste travaillant sur l’ile. Il repère aussi de nombreux souffles au sud-sud-est de l’ile, des souffles en colonne de rorquals communs et des souffles en ballon de rorquals à bosse.

    Du côté de Franquelin, des promeneurs notent quelques baleines près de la rive. Elles sortent de l’eau à intervalles réguliers. Parfois, un petit souffle parait, accompagné d’un faible son. Quelle espèce se trouve devant eux? Des petits rorquals!

    Un petit rorqual s’alimente probablement, tout comme les oiseaux autour de lui. © Sylvain et Marine

    À Godbout, «C’est le festival de la baleine! Les rorquals se gavent!», célèbre un observateur, photos à l’appui. Le capelan roule encore dans son secteur le 8 juin, et les rorquals à bosse n’hésitent pas à s’approcher de la plage pour profiter des petits poissons venus frayer. Les rorquals à bosse mangent aussi du lançon, un petit poisson élancé ressemblant au capelan.

    Le 9 juin en fin d’après-midi, des riveraines des Grandes-Bergeronnes jardinent quand un souffle explosif les interrompt. Elles se tournent vers le large pour voir le long dos luisant d’un rorqual commun qui sort à intervalles réguliers et rapprochés. À l’est et à l’ouest nagent des petits rorquals. De nombreux oiseaux marins survolent les alentours : à la bouffe!

    Du côté des rochers du Cap de Bon-Désir, marsouins communs, deux petits rorquals et trois rorquals communs passent près des roches le 10 juin. Parmi les rorquals communs nage une paire mère-veau. La mère, Zipper, est connue du secteur depuis 1994. Elle a été observée avec un baleineau en 2001 et en 2007. En a-t-elle eu d’autres entre 2007 et 2019? C’est possible. Les naissances chez les rorquals communs surviennent entre novembre et janvier, et l’allaitement dure environ 6 à 7 mois. Zipper arrive souvent dans l’estuaire à la fin de l’été, ce qui fait qu’elle pourrait avoir sevré ses autres petits avant d’arriver dans le secteur. Une paire mère-veau petit rorqual est aussi encore observée dans le secteur du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

    Le rorqual commun Zipper © GREMM

    Le rorqual commun Zipper est une femelle connue depuis 1994. © GREMM

    Le 12 juin en matinée, la baie de Gaspé accueille un rorqual bleu, trois rorquals à bosse et un rorqual commun. Pour une croisiériste, le début de saison est superbe. Les baleines sont au rendez-vous!

    À Cap-aux-Os, un aubergiste s’exclame «C’est plein de baleines!» Il a même observé un rorqual à bosse seul entre le fort Péninsule et Penouille. «Ça m’étonne d’en voir un aussi creux dans la baie de Gaspé, surtout qu’il est seul. D’habitude, les rorquals restent plus au large. Mais il n’est surement pas là par hasard, il doit y avoir de la nourriture pour lui ici.» Les phoques communs sont aussi nombreux dans les alentours.

    Le rorqual commun qui ressemble à Capitaine Crochet s’appelle «Curly»

    À la fin mai, nous vous avons parlé d’un rorqual commun vu au large de Sept-Îles qui avait une ressemblance importante avec la défunte Capitaine Crochet. Finalement, ce rorqual commun a été identifié comme F002, surnommé «Curly». Il  figure au catalogue de la Station de recherche des iles Mingan (MICS) depuis 1982 et est observé dans le golfe quasiment chaque année. D’ailleurs, l’équipe du MICS est prête à commencer sa saison sur le terrain. Il ne manque qu’une météo clémente pour se lancer!

    Rorqual commun avec la nageoire en crochet

    F002, surnommé «Curly» (courbé) © Jacques Gélineau

    Et voici la carte des observations! Elle donne une idée de la présence de baleines dans certains secteurs, mais elle ne constitue pas un recensement systématique. À consulter pour le plaisir!

    Cliquez sur les icônes de baleine ou de phoque pour découvrir l’espèce, des informations supplémentaires ou des photos de l’observation.  Pour agrandir la carte, cliquez sur l’icône du coin supérieur droit. 

    Pour faire apparaitre la liste des observations, cliquez sur l’icône du coin supérieur gauche. 

    Légende pour les icônes de baleine

    Bleu pâle: rorqual bleu
    Gris pâle: petit rorqual
    Gris foncé: rorqual commun
    Noir : baleine noire
    Turquoise : rorqual à bosse
    Jaune: espèce inconnue

    Légende pour les icônes de dauphin

    Blanc: béluga
    Brun: marsouin commun

    Légende pour les icônes de phoque

    Gris foncé: phoque gris
    Brun: phoque du Groenland
    Turquoise: phoque commun


    Marie-Ève Muller s’occupe des communications du GREMM depuis 2017. Comme rédactrice en chef de Baleines en direct, elle dévore les recherches et s’abreuve aux récits des scientifiques, des observateurs et observatrices. Issue du milieu de la littérature et du journalisme, Marie-Ève cherche à mettre en mots et en images la fragile réalité des cétacés.