À gauche : un adulte, le bec triangulaire bordé de rouge. À droite : un jeune, le bec beaucoup plus petit et sombre. Quelle surprise de voir ces deux macareux moines près du rorqual à bosse Siam à 12 milles au large du cap de Bon-Désir. Ces « perroquets de mer » sont davantage observés au printemps et à l’automne dans l’estuaire. On pourrait les confondre avec les petits pingouins avec leur vol tout aussi frénétique et leur air maladroit. Et les jeunes des deux espèces se ressemblent un peu à cause de la forme de leur bec. La couleur du bec fait la différence : elle existe seulement chez le macareux moine, qu’il soit jeune et terne ou adulte et flamboyant.

Observations de la semaine - 18/7/2014

Marie-Sophie Giroux

Marie-Sophie Giroux s’est jointe au GREMM en 2005 et y a travaillé jusqu’en 2018. Elle détient un baccalauréat en biologie marine et un diplôme en Éco-conseil. Chef naturaliste, elle supervise et coordonne l’équipe qui travaille au Centre d’interprétation des mammifères marins et rédige pour Baleines en direct et Portrait de baleines. Aux visiteurs du CIMM ou aux lecteurs, elle adore « raconter des histoires de baleines ».

Articles recommandés

Sur la banquise

Une vague de froid polaire a déferlé sur le Québec cette semaine, amenant avec elle des vents mordants, une brume…

|Observations de la semaine 13/1/2022

La complainte des phoques

«Cré-moé, cré-moé pas, quelque part en Alaska, y a un phoque qui s'ennuie en maudit…» Cette semaine, en écrivant cette…

|Observations de la semaine 6/1/2022

Bosses et frissons

En cette fin d’année empreinte de vents hivernaux, les feux de foyer crépitent et la neige recouvre progressivement le Québec…

|Observations de la semaine 16/12/2021