Pour l´équipe de la Station de recherche des îles Mingan (MICS), les dernières semaines ont été riches en découvertes et ce, grâce à une série de photos prises par un visiteur enthousiaste lors d´une excursion aux baleines dans la baie de Gaspé. Sur les clichés : une mosaïque de tâches qui s´est révélée bien plus qu´un individu rorqual bleu, B103, : parmi la vingtaine de veaux aperçus depuis 1978 dans le Saint-Laurent, il est le premier à être revu une fois adulte!

C´est donc neuf années qui ont passées, entre sa première incursion dans le golfe du Saint-Laurent en 2002 auprès de sa mère, la bossue Chameau, et cette année. à cette période, l´équipe du MICS l´avait suivi durant deux jours, puis B103 avait disparu, laissant planer le doute sur sa survie… jusqu´à maintenant! Où était-il ? Le mystère demeure. Et pourquoi si peu de rencontres avec ces baleineaux? Un problème de reproduction chez les femelles ? Se peut-il que d´autres lieux soient préférés au Saint-Laurent pour amener les jeunes ? La question se pose aussi pour les rorquals communs, où très peu d´animaux photographiés au cours de leur première année de vie sont reconnus par la suite. Dans leur cas, le corps change beaucoup lors du passage de veau à adulte, les rendant peut-être méconnaissables aux yeux des chercheurs.

Et les jeunes rorquals à bosse? Ils font la une! En 2011 : 20% des rorquals à bosse vus cette année sont des individus connus depuis leur naissance. Dans le golfe du Saint-Laurent, H638 cette semaine à Gaspé, Sleepy, Splinter et plusieurs autres jeunes ont été remarqués, alors qu´Aramis, Gaspar et H742 sont revenus dans l´estuaire, indépendants de leur mère respective : Tic Tac Toe, Helmet et Darkstar.

Observations de la semaine - 22/9/2011

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Dauphins d’automne

«Quoi? Des dauphins ici?», s’étonne une lectrice. Pour bien des gens, lorsqu’on parle de dauphin, l’image mentale qui apparait est…

|Observations de la semaine 17/9/2020

Troupeaux de baleines

Les souffles caverneux explosent l’un après l’autre, laissant six colonnes blanches et cylindriques s’estomper lentement. Un troupeau de rorquals communs…

|Observations de la semaine 10/9/2020

Grands voyageurs et grands dormeurs

L’été, êtes-vous du genre à toujours retourner au même camping, au même chalet, année après année ou êtes-vous plutôt nomade,…

|Observations de la semaine 3/9/2020