La liste des représentants de la faune marine présents dans le Saint-Laurent s’allonge de plus en plus : des rorquals bleus et des rorquals communs sont observés dans le golfe, des groupes de bélugas nagent à proximité des côtes, sans compter les petits rorquals aperçus à plusieurs endroits et les phoques qui sont toujours au rendez-vous!

Des géantes dans le golfe

Le 13 avril, l’agitation règne à Port-Cartier lorsque trois rorquals bleus et deux rorquals communs circulent entre 3 et 8 milles au large. Ces géants des mers ne passent pas inaperçus et encore moins lorsque plusieurs sont présents au même endroit en même temps! Les rorquals bleus sont les plus grands animaux sur Terre, suivis de près par les rorquals communs. En raison de leur taille, les deux espèces ont été décimées par l’industrie baleinière et luttent toujours pour leur rétablissement. Chaque observation de ces géantes a le potentiel de nous en apprendre un peu plus sur leur comportement, puisqu’elles sont difficiles à étudier.  Ces deux espèces de baleines à fanons communiquent entre elles par des sons à basse fréquence et peuvent être observées seules ou en groupe temporaire.

Une longue fin de semaine remplie d’observations

Aux Escoumins, une naturaliste s’émerveille de ses observations de la fin de semaine, qui ont été riches en nouveautés et en action : « J’ai vu un troupeau de bélugas, parfois en groupes de trois, parfois deux. Ils avaient l’air d’être en pleine chasse à un certain moment, ils étaient actifs et placés en rond. Il y avait beaucoup d’éclaboussures et ils sortaient la tête avant de plonger. » Les bélugas sont des animaux grégaires qui vivent en groupe de trois à plusieurs dizaines d’individus. Ils communiquent entre eux par des sifflements, des claquements ou encore des grincements. Qui sait le bruit qu’il devait y avoir sous l’eau à ce moment-là?

Cette observatrice aguerrie a également eu la chance de repérer ses premiers petits rorquals de la saison : « Un petit rorqual le samedi matin, et deux le dimanche en après-midi! Les deux rorquals étaient présents en même temps, mais à environ 20 mètres de distance, donc ils ne nageaient pas ensemble. » Au contraire des bélugas, les petits rorquals sont plutôt solitaires. Lorsqu’ils sont présents sur un même site, c’est plus souvent en raison de la présence de proies que pour socialiser.

Son regard s’est aussi tourné vers les oiseaux qui volaient non loin : « Du côté des oiseaux en général, il y en avait beaucoup en fin de semaine, surtout des eiders. Il y avait aussi deux arlequins plongeurs mâles qui chassaient des eiders et des garrots. » La météo clémente a bien conclu cette longue fin de semaine parsemée d’observations. « Avec les petits rorquals, je me sentais enfin comme au printemps », conclue-t-elle.

La présence de petits rorquals a aussi été remarquée par d’autres riverains, qui ont repéré un individu nageant devant le cap de Bon-Désir, aux Bergeronnes. Un peu plus en amont, à Tadoussac, les représentants de la faune marine étaient aussi nombreux : des bélugas nageaient à l’embouchure du Saguenay et des phoques communs étaient visibles depuis la pointe de l’Islet.

À Godbout, un premier cétacé, un petit rorqual, a montré le bout de sa nageoire dorsale près des côtes, aux grands plaisirs des riverains. De l’autre côté du fleuve, c’est au contraire un habitué qui a montré le bout de son nez à Cap-Chat : un phoque commun. Des baleines d’une espèce qui n’a pas pu être identifiée ont aussi été observées à Grande-Vallée.

Avec toutes ces observations, on peut définitivement dire que les cétacés sont de retour!

Partagez vos observations!

Vous avez observé des mammifères marins dans le fleuve Saint-Laurent? Qu’il s’agisse d’un souffle au large ou de quelques phoques, écrivez-nous et envoyez-nous vos photos à [email protected]!

Observations de la semaine - 13/4/2023

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Retour des baleines dans l’estuaire

Deux rorquals communs, quantité de bélugas, plusieurs petits rorquals, un rorqual à bosse… le décompte des baleines observées dans le…

|Observations de la semaine 18/4/2024

Les mammifères marins dans l’éclipse

Les bords du fleuve Saint-Laurent ont été bercés par des lumières de coucher de soleil lors de l’éclipse du 8…

|Observations de la semaine 11/4/2024

Des baleines d’avril

« Des rorquals communs aux Escoumins », commente une observatrice assidue, mais tout de même impressionnée : « Leurs souffles puissants…

|Observations de la semaine 4/4/2024