Mercredi le 13 juillet, un rorqual à bosse a été aperçu au large des Escoumins accompagné d’un baleineau empêtré dans un câblage d’engin de pêche. Cette page est consacrée au suivi de cette situation et elle est actualisée à chaque nouveau développement pour fournir les informations en temps réel.

Suivi des évènements

>> 30 juillet 2022

Les deux rorquals à bosse, H729 et le veau empêtré, ont été observés dans le Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent par l’équipe de Parcs Canada. Cependant, les conditions météorologiques n’ont pas permis l’utilisation du drone pour vérifier si le veau était toujours empêtré.

>> 26 juillet 2022

Hier soir vers 17h30, le RQUMM a reçu un signalement que H729 et son veau avaient été revus dans le Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent entre Tadoussac et Grandes-Bergeronnes. Les observations semblent indiquer que le veau se serait libéré de ses cordages. Vers 18h30, un bateau de Parcs Canada a été dépêché sur le site avec un chercheur du GREMM pour documenter la situation.

Toutefois, les conditions météo n’ont pas permis l’utilisation du drone pour vérifier si le veau était toujours empêtré. Aujourd’hui, les agents du parc marin ont patrouillé dans la région toute la journée et ont tenté de retrouver l’individu.

Au moment d’écrire ces lignes (18h), le couple mère-veau n’a toujours pas été revu. Il est donc impossible de confirmer si l’animal est effectivement libre de ses cordages, mais les informations recueillies hier soir sont encourageantes.

>> 15 juillet 2022, en après-midi

Malgré des conditions météorologiques non idéales, les recherches pour retrouver ces individus se sont poursuivies aujourd’hui. Un bateau de Pêches et Océans Canada a patrouillé la rive nord de l’estuaire du Saint-Laurent, entre Baie-Comeau et Pointe-des-Monts. Un avion du ministère a également effectué un survol de la région, de Gaspé jusqu’à Rimouski, puis de Tadoussac jusqu’à Sept-Îles. Les agents du Parc marin Saguenay–Saint-Laurent ont poursuivi leur surveillance dans le secteur du parc marin et ont descendu le fleuve jusqu’à Forestville. Le Campobello Whale Rescue Team était stationné à la marina de Matane toute la journée, prêt à intervenir dans le cas d’un signalement. Enfin, le RQUMM a poursuivi ses communications pour avertir ses partenaires sur l’eau. Malheureusement, ni l’individu empêtré ni H729 n’ont été retrouvés. La météo ne permettra pas une intervention pour les trois prochains jours, les recherches sont donc interrompues jusqu’à nouvel ordre.

>> 14 juillet 2022, en après-midi

Le GREMM a identifié l’individu empêtré comme le veau de H729. L’identification a été confirmée par la Station de recherche des Iles Mingan (MICS).

Trois bateaux étaient sur l’eau aujourd’hui pour tenter de retrouver ces baleines : deux équipes de Pêches et Océans Canada, parties de la Côte-Nord, et l’équipe de Mackie Greene du Campobello Whale Rescue Team, partie de Rimouski. Les recherches se sont étendues jusqu’à Sainte-Flavie. Les agents de Parcs Canada étaient également sur l’eau pour patrouiller le secteur du parc marin. Le RQUMM a averti ses partenaires sur l’eau, notamment le ROMM, la Société des traversiers du Québec, le traversier Bella Desgagnés et la Corporation des Pilotes du Bas-Saint-Laurent. Malheureusement, ni l’individu empêtré ni H729 n’ont été retrouvés.

Les recherches se poursuivront demain. Encore une fois, Pêches et Océans Canada, Parcs Canada et le Campobello Whale Rescue Team se sépareront les secteurs de la rive nord, du parc marin et de la rive sud respectivement. Une patrouille aérienne sera aussi réalisée par Pêches et Océans Canada. Si la baleine est retrouvée, une tentative de désempêtrement sera effectuée.

H729 et son veau n’avaient pas été documentés cette année avant ce signalement. La première et unique observation confirmée de l’individu empêtré a été faite hier. La première observation de H729 remonte à l’été 2008, lorsqu’elle avait été documentée par le MICS dans le détroit de Jacques-Cartier (entre les iles Mingan et l’ile d’Anticosti). Depuis, elle a été revue dans le golfe du Saint-Laurent en 2018 et 2019 par le MICS, et dans l’estuaire en 2009, 2013 et 2021 par le GREMM. Ses visites dans le Saint-Laurent sont assez ponctuelles : elle n’est habituellement vue qu’une ou deux fois pendant l’été, généralement en fin de saison. Elle n’a jamais été documentée avec un veau auparavant, mais son sexe – femelle – a été confirmé par le MICS.

>>14 juillet 2022, en avant-midi

Hier soir, les agents du parc marin sont restés avec l’animal aussi longtemps que possible. Lorsqu’ils l’ont quittée à 17h30, la baleine se trouvait dans le secteur de Rimouski, près du Parc national du Bic.

D’après les observations du GREMM, l’individu empêtré est un veau. La mère a été identifiée par le GREMM comme étant H729. Quatre bateaux sont actuellement sur l’eau pour tenter de retrouver ces baleines. Une première équipe de Pêches et Océans Canada a quitté Forestville tôt ce matin et est maintenant rendue au Parc national du Bic; une deuxième est partie de Baie- Sainte-Catherine, direction est; les agents de Parcs Canada sont sur l’eau pour patrouiller le secteur du parc marin, et le Campobello Whale Rescue Team s’est mis à l’eau à Rimouski. Le RQUMM a averti les gens sur l’eau via le ROMM, la Société des traversiers du Québec, le traversier Bella Desgagné, la Corporation des Pilotes du Bas Saint-Laurent et les PDB Express. Si la baleine est retrouvée et que les conditions le permettent, une tentative de désempêtrement sera effectuée.

L’individu empêtré nageait librement avec un rorqual à bosse adulte. Un cordage jaune passe sur son dos, en dessous de sa nageoire pectorale droite, et entre dans sa bouche du côté gauche. Aucun casier n’est visible et seulement quelques mètres de cordage trainent derrière lui. Il est possible que les deux individus ne soient plus ensemble. 

>> 13 juillet 2022 en après-midi

Le matin du 13 juillet, un rorqual à bosse empêtré a été signalé au RQUMM au large des Escoumins par un capitaine. D’après les observations du GREMM, il s’agirait d’un veau. L’animal nageait librement avec un rorqual à bosse adulte, et se trouvait dans le secteur de Rimouski, près du Parc national du Bic.

Des agents du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent se sont déplacés sur place pour tenter de suivre l’animal. Une équipe du GREMM a aussi été sur le terrain pour documenter la situation et a d’ailleurs fait voler un drone dans le secteur pour obtenir de meilleures images de l’empêtrement. Un plan d’intervention a été préparé avec Pêches et Océans Canada et le Campobello Whale Rescue Team pour tenter de désempêtrer l’animal.

Questions fréquentes

Si vous croisez l’animal, gardez vos distances. N’essayez pas de vous approcher de l’animal, au risque d’augmenter son niveau de stress et d’entrainer d’autres conséquences fâcheuses. Notez plutôt sa position et contactez immédiatement le RQUMM au 1-877-722-5346. Si l’occasion se présente, prenez des photos et des vidéos de l’animal et transférez-les au réseau d’urgences dès que possible.

Pour désempêtrer les grands cétacés pris dans des engins de pêche, le Québec doit faire appel à des équipes provenant des Maritimes ou de Terre-Neuve. Ces interventions complexes et dangereuses demandent une grande expérience et connaissance des comportements des baleines ainsi que des cordages dans lesquels elles sont empêtré.

Apprenez-en un peu plus sur la situation dans cet article : Baleine empêtrée, une situation complexe, de Baleines en direct.

Urgences Mammifères Marins - 26/7/2022

Andréanne Forest

Andréanne Forest est rédactrice en chef de Baleines en direct depuis mai 2022. Après des études en environnement et en biologie, elle se tourne vers la communication scientifique dans l’objectif de rendre la science à la fois accessible et amusante. Andréanne souhaite mettre en lumière la démarche d’acquisition de connaissance tout en transmettant le désir d’apprendre.

Articles recommandés

Le phoque commun du Saint-Laurent touché par la grippe aviaire

En juin dernier, le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins (RQUMM) a reçu un nombre anormalement élevé de signalements…

|Urgences Mammifères Marins 2/8/2022

Une journée en bonne compagnie

Le dimanche 3 juillet dernier, une carcasse de petit rorqual est retrouvée à l'ile Verte, au Bas-Saint-Laurent. C’est pratiquement dans la…

|Urgences Mammifères Marins 14/7/2022

Printemps 2022 : Une saison chargée pour le RQUMM 

Des petits phoques harcelés sur les plages, des carcasses de pinnipèdes retrouvées le long des rives, des petits rorquals qui s’aventurent à…

|Urgences Mammifères Marins 23/6/2022