Au moment de l’embarquement à 11 h 30 le 28 juin, j’avais bien remarqué la nappe de brouillard qui masquait les montagnes bordant le fleuve, mais je cultivais l’espoir qu’elle se dissipe rapidement, car je gardais en tête ma mission première: la photo-identification! Les vagues étaient discrètes, le vent nul, mais pour la visibilité, il fallait se rendre à l’évidence: la prise de photos allait être affectée.

En effet, une fois arrêtés à notre premier site d’observation, une épaisse brume nous enveloppe, et au-dessus de nous, point de ciel bleu. Nous ne voyons tout simplement rien. Or, c’est parfois lorsque l’un de nos cinq sens n’est plus utile que les autres semblent se mettre en alerte : bientôt, nous entendons des souffles familiers tout autour de nous. Il aurait alors été facile d’opter pour la déception puisque l’on ne peut observer quoi que ce soit, mais, tout comme d’autres observateurs, je profite plutôt de cette expérience auditive unique. En silence, nous écoutons attentivement ces respirations puissantes.

BAT160628_1008
© GREMM

Un peu plus tard, avant de nous diriger vers un second site, j’ai reconnu avec plaisir le rorqual commun Bp913 qui a plongé sur le côté de notre zodiac, nous permettant ainsi de bien le distinguer malgré le brouillard. Ce dernier lui conférait un aspect particulièrement mystérieux…

DSC_0038Audrey Tawel-Thibert s’est jointe à l’équipe du GREMM cette année. Dans le cadre du programme de recensement photographique des grands rorquals du parc marin, elle recueille photos et données à bord des bateaux d’excursion. Elle partage aussi ces informations avec l’équipe de rédaction de Baleines en direct.

Carnet de terrain - 11/7/2016

Équipe du GREMM

Dirigée par Robert Michaud, directeur scientifique, l’équipe de recherche du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) étudie en mer les bélugas du Saint-Laurent et les grands rorquals (rorqual à bosse, rorqual bleu et rorqual commun). Le Bleuvet et le BpJAM quittent chaque matin le port de Tadoussac pour récolter de précieuses informations sur la vie des baleines de l’estuaire du Saint-Laurent.

Articles recommandés

Avec l’équipe mobile… au chevet d’une carcasse de béluga

Par Marie-Maude Rondeau Cet été, je suis intervenante pour le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM). Je fais…

|Carnet de terrain 15/9/2021

Avec les bélugas… pour une première saison de terrain sur la Grande-Île

Par Jaclyn Aubin Cet été, j’ai eu l’immense plaisir de passer deux semaines sur la Grande-Île de Kamouraska en compagnie…

|Carnet de terrain 8/9/2021

Écrire un article de vulgarisation scientifique en 10 étapes faciles

Moi, dans la vie, j’écris de la poésie. Les histoires de baleines, c’est assez nouveau dans mon parcours. Quand j’ai…

|Carnet de terrain 1/9/2021