Durant la croisière du matin du 23 juillet, je n’ai pu m’adonner à la photo-identification des grands rorquals, car ces derniers ne se sont pas manifestés. J’ai toutefois eu le plaisir d’observer une dizaine de petits rorquals en alimentation de surface.

Il s’agit toujours d’une scène qui fait bien des heureux, car cette espèce est réputée pour ses nombreuses acrobaties exécutées hors de l’eau lorsque vient le temps de se nourrir. Tonneaux causant des éclaboussures et des remous, roulades sur un flanc dévoilant la moitié de la queue et le ventre rosi par l’effort, bonds hors de l’eau : voilà les principaux indices nous indiquant que des petits rorquals sont en train de se délecter de krill et de petits poissons en surface!

Cette technique de chasse est impressionnante à voir chaque fois, même si nous ne sommes alors témoins que d’une partie des attaques. Nous avons ce jour-là trouvé les baleines en plein dans une barre de courant, secteur qui leur est favorable, car la nourriture y est piégée en quantité intéressante, ce qui leur rend la tâche plus aisée.

Carnet de terrain - 28/7/2016

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Travail d’équipe pour la protection des baleines

La protection du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent relève d’un travail d’équipe. La recherche permet de connaître les enjeux liés au…

|Carnet de terrain 13/10/2022

Récupération d’une carcasse de Dauphin à flancs blancs à Rimouski

Lundi, le 5 septembre en début d’après-midi, la centrale d’appels du Réseau québécois d’Urgences Mammifères Marins reçoit un signalement concernant…

|Carnet de terrain 11/10/2022

Les yeux rivés sur les bélugas

Chaque été, depuis 2003, l’équipe de Parcs Canada scrute le paysage marin de la baie Sainte-Marguerite pour dénombrer les bélugas…

|Carnet de terrain 6/10/2022