Durant la croisière du matin du 23 juillet, je n’ai pu m’adonner à la photo-identification des grands rorquals, car ces derniers ne se sont pas manifestés. J’ai toutefois eu le plaisir d’observer une dizaine de petits rorquals en alimentation de surface.

Il s’agit toujours d’une scène qui fait bien des heureux, car cette espèce est réputée pour ses nombreuses acrobaties exécutées hors de l’eau lorsque vient le temps de se nourrir. Tonneaux causant des éclaboussures et des remous, roulades sur un flanc dévoilant la moitié de la queue et le ventre rosi par l’effort, bonds hors de l’eau : voilà les principaux indices nous indiquant que des petits rorquals sont en train de se délecter de krill et de petits poissons en surface!

Cette technique de chasse est impressionnante à voir chaque fois, même si nous ne sommes alors témoins que d’une partie des attaques. Nous avons ce jour-là trouvé les baleines en plein dans une barre de courant, secteur qui leur est favorable, car la nourriture y est piégée en quantité intéressante, ce qui leur rend la tâche plus aisée.

Carnet de terrain - 28/7/2016

Collaboration Spéciale

Articles recommandés

Avec l’équipe mobile… au chevet d’une carcasse de béluga

Par Marie-Maude Rondeau Cet été, je suis intervenante pour le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM). Je fais…

|Carnet de terrain 15/9/2021

Avec les bélugas… pour une première saison de terrain sur la Grande-Île

Par Jaclyn Aubin Cet été, j’ai eu l’immense plaisir de passer deux semaines sur la Grande-Île de Kamouraska en compagnie…

|Carnet de terrain 8/9/2021

Écrire un article de vulgarisation scientifique en 10 étapes faciles

Moi, dans la vie, j’écris de la poésie. Les histoires de baleines, c’est assez nouveau dans mon parcours. Quand j’ai…

|Carnet de terrain 1/9/2021