Le souffle, cette sorte de nuage blanc que l’on peut voir au-dessus de la tête d’une baleine, est le résultat de la condensation de l’air, créée par les différences de température et de pression entre l’air comprimé qui sort des poumons et l’air marin.

La force et la puissance du souffle dépendent de l’espèce et de sa taille. Le rorqual bleu a presque trois fois la taille du petit rorqual : son souffle est une colonne haute de 6 mètres; celui du petit rorqual, quasi invisible.

Beaucoup d’autres facteurs influencent aussi l’aspect et la « présence » du souffle comme le vent, la luminosité, l’humidité, l’activité cardiovasculaire de l’animal ou encore la longueur de ses plongées. Et sans oublier la vision et la distance de celui qui les repère!

Alors, verrez-vous ou non le souffle du petit rorqual?

Pour en savoir plus:
Sur le souffle des baleines

Les baleines en questions - 2/7/2014

Camille Bégin Marchand

Camille Bégin Marchand a travaillé au GREMM de 2013 à 2018. Elle a commencé comme naturaliste au Centre d’interprétation des mammifères marins, mais son intérêt pour l’écriture scientifique l’a menée à travailler comme rédactrice pour Baleines en direct. Passionnée par la biologie et amoureuse de la région, elle fait aussi une maitrise en sciences de la forêt en collaboration avec l’Observatoire d’Oiseaux de Tadoussac.

Articles recommandés

Les baleines peuvent-elles saliver?

On le sait, les baleines sont de bonnes mangeuses et peuvent repérer leurs proies de loin, certaines grâce au sens…

|Les baleines en questions 13/11/2020

Quel est l’impact des forages sous-marins sur les baleines?

Alors que trois projets de forages pétroliers au large de Terre-Neuve bénéficient d'un coup d'accélérateur de la part du gouvernement…

|Les baleines en questions 22/10/2020

Le Saint-Laurent peut-il s’illuminer grâce à la bioluminescence?

Il est 21h, et une dizaine de kayakistes s’aventurent sur le Saint-Laurent pour une excursion avec la compagnie Mer et…

|Les baleines en questions 9/10/2020