Temps pluvieux et venteux ces derniers jours en Haute-Côte-Nord, mais qu’importe! Je passe de nombreuses heures près des eaux du fleuve, entre Tadoussac et Les Escoumins.

Je ne repère aucun grand souffle au large. Les grands rorquals semblent avoir quitté le secteur, mais tout peut encore changer du jour au lendemain!

Par contre, j’observe encore plusieurs petits rorquals, notamment près de la pointe de L’Islet à Tadoussac et devant le cap de Bon-Désir.

Tôt le 18 novembre au matin, je suis sur les roches au cap de Bon-Désir. Pas un souffle de vent, pour une fois! J’entends puis je vois plusieurs marsouins communs errer assez près du rivage. J’entends leurs respirations: courtes expirations et inspirations avant la plongée. Un beau moment de calme. Je note également quelques phoques du Groenland et quelques phoques gris. J’en profite pour partager avec vous un court montage vidéo: images prises cet été et cet automne nous montrant ces phoques gris (gros plans, comportements caractéristiques, troupeau au large de Tadoussac et un autre troupeau parmi lequel circulaient plusieurs petits rorquals…). Bref, un vidéo illustrant bien les observations de phoques gris en Haute-Côte-Nord pour la saison de « terrain » 2016. Cliquer sur l’engrenage en bas à droite de l’écran puis sur 720hd pour avoir la bonne résolution d’image.

Toujours beaucoup d’oiseaux marins dans le secteur: goélands, mouettes tridactyles, eiders à duvet, macreuses, harles huppés, hareldes kakawis, garrots d’Islande, à œil d’or et petits garrots, guillemots à miroir et encore quelques huards et plongeons catmarins.

À signaler que ce matin, le 22 novembre, je repère également une magnifique méduse à croix blanche (Staurophora mertensi) près du quai du traversier aux Escoumins! Reconnaissable à son estomac en forme de croix, l’ombrelle de cette méduse possède de 200 à 300 tentacules courts en forme de tire-bouchon. Elle s’en sert pour attraper d’autres méduses et des petits crustacés dont elle se nourrit.

Carnet de terrain - 23/11/2016

Renaud Pintiaux

Assistant de recherche au GREMM de 2003 à 2009 et de 2012 à 2014, Renaud Pintiaux est un observateur et un photographe passionné. Hiver comme été, de la rive ou en bateau, il saisit toutes les occasions de rencontrer les mammifères marins et les oiseaux du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.



Articles recommandés

Attrape-moi si tu peux : une semaine à l’échouerie de Saddle Island

6 h 30, le réveille sonne pour une nouvelle journée de terrain. Je ne suis pas à Tadoussac, mais bien à l’Île-du-Prince-Édouard…

|Carnet de terrain 13/2/2020

Avancement de la préparation des squelettes du Centre d’interprétation des mammifères marins

  Lors de son dernier entretien avec une stagiaire de Baleines en direct à l’automne 2018, Michel Martin, naturaliste sénior…

|Carnet de terrain 3/2/2020

La glace est-elle une menace naturelle importante pour les rorquals bleus dans le golfe?

En revisitant mes photos prises cet été, j’ai réfléchi à des marques particulières vues sur les rorquals bleus. Le 1er…

|Carnet de terrain 2/12/2019